Madame à Marrakech - Le Guéliz en 25 adresses
2506
single,single-post,postid-2506,single-format-standard,no_animation,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Le Guéliz en 25 adresses

_MG_0163

Quartier relativement récent, le Guéliz vient de l’idée du Maréchal Lyautey – alors résident général du protectorat français – qui, à partir de 1912, imagine une ville nouvelle qui répondrait aux critères d’urbanisme européen. Il en confie la mission à Henri Prost – architecte le plus en vue du moment, vainqueur en 1902 du prix de Rome – et à Jean-Claude Forestier – paysagiste de la ville de Paris, Grand Prix de l’exposition de Barcelone en 1929. Le but ? Respecter les Marocains qui vivent en médina, ne pas s’immiscer dans leur culture pour éviter tout conflit et offrir aux nouveaux arrivants – européens – un cadre de vie fonctionnel. Un siècle plus tard, le Guéliz est devenu un quartier plein de vie où se côtoient jolies boutiques, galeries d’art et restaurants aux multiples influences.

A voir / A faire

cmpt-mines

Le Comptoir des Mines Galerie

Imaginez un immeuble années 30 conservé en l’état où l’art régnerait… Bienvenue au Comptoir des Mines Galerie. Investi depuis peu, et en intégralité – soit une quinzaine d’appartements Art déco – par Art Holding Morocco, première structure du marché de l’art marocain, l’immeuble reflète par son architecture simple et pleine d’allure l’esprit du Guéliz. Aujourd’hui, ce sont les artistes du Maroc, et d’ailleurs, qui se l’approprient au fil des mois. Son ambition : faire rayonner l’art contemporain marocain. Le Comptoir des Mines est un centre d’art hybride, où l’on retrouve les codes de la galerie et des institutions plus formelles. C’est un vrai travail d’accompagnement qui est fait ici pour permettre aux artistes de produire des oeuvres fidèles à leurs ambitions.

Ne manquez pas de vous rendre au deuxième étage pour découvrir l’univers d’Hassan Hajjaj. C’est tout un appartement que l’artiste s’est approprié autour d’un projet intitulé « Mi Casa Su Casa ». Fidèle à son univers artistique de détournement des images de la société de consommation, l’artiste nous fait assoir sur des banquettes / caisses Coca Cola, devant une table / panneau publicitaire pour les cafés Samar ou Gaouar, à la lumière d’une lanterne / boites de concentré de tomate Zakia… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine. Avec beaucoup d’humour et de fraîcheur, Hassan Hajjaj détourne ces images familières pour créer un underground cosmopolite dont il est très jeune familier.

Angle rue de la Liberté et rue de Yougoslavie, Guéliz

06 88 14 60 74 / 06 63 01 01 91

Le MACMA

Si la photographie a émergé au Maghreb, aux alentours de 1850, le Maroc est resté longtemps une terre fermée à cette technique de l’image. Sa production d’images de la vie quotidienne a donc été peu formelle et spontanée. Cette exposition du Musée d’Art et ce Culture Marrakech (MACMA) présente une collection de photographies assez incroyable. Répartis en huit chapitres/ salles, ces clichés révèlent à la fois une réalité quasi immuable, mais aussi une liberté par rapport aux sujets traités, croissant au fur et à mesure de la découverte du pays par les Occidentaux.

Macma

Et pour mieux signifier ce lien intime des photographes avec ce pays merveilleux, le MACMA offre en perspective, les objets réels que l’on découvre sur la majorité des clichés exposés : pièces d’artisanat, de décoration, mobilier, mais aussi parures, broderies et tissages, céramiques et armurerie d’époque, tous issus de ses propres collections. A voir jusqu’en février 2020.

61, Rue de Yougoslavie, Passage Ghandouri, Guéliz

05 24 44 73 79 / 06 61 63 29 93

Concept Stores

Grand-Socco

Le Grand Socco

D’un goût averti, Mounia Berger a sélectionné pour sa boutique quelques créateurs pointus. Maroc n’Roll et Jamin Puech pour leurs sacs, La Costa del Algadon pour sa lingerie streetwear polyvalente, Yvonne S pour ses robes hippie chic, Fabienne Jouvin pour ses céramiques… On y trouve également des bougies, des bijoux, du savon d’Alep, des parfums d’ambiance naturels, et encore d’autres merveilles ! Mais perso, c’est pour les tchamirs que nous craquons. Pas n’importe lesquels… De ces chemises blanches d’intérieur, Mounia Berger en a fait un vêtement mode des plus élégants.

Son secret ? Les tailler dans des cotons d’Egypte ou de la broderie anglaise avant de les remettre entre les mains de brodeuses pour des finitions au fil de soie d’une très grande finesse. Sa touche personnelle ? Des coupons de tissus japonais cousus aux manches ou encore en ourlet pour un effet coloré ultra chic. Dernier détail : quelques boutons akkad dorés au niveau du col, cousus tels une griffe de fabrique toute personnelle. Avec un peu d’imagination et beaucoup de talent, Mounia Berger s’est lancée dans une bien belle entreprise : celle de rendre au tchamir ses lettres de noblesse. Traditionnellement porté en intérieur, il s’exhibe joliment en extérieur grâce à Mounia. Une jolie paire de boots, un petit blouson… c’est le look de l’hiver à adopter ! Dès les beaux jours, stilettos aux pieds, c’est à toutes les grandes occasions qu’il nous accompagne. On parie que vous allez craquer ?

39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz – 05 24 43 01 08

lila

Lila Store

Accolée au corner de design floral Yassab, au rezdechaussée du Radisson Blu, la boutique Lila Store convoque une sélection de jeunes marques locales.

On trouve là un peu de tout, soigneusement disposé sur des étagères de bois qui habillent l’espace de part et d’autre. L’ensemble fait la part belle aux labels en vogue. Des petits accessoires mode (Tote bags Lalla de Moulati, babouches Owl, sacs en toile de jute Markosh, pochettes Kif Kif ) à la petite déco (Côté bougie, céramique Chabi Chic, design lumineux signé Twinkle Family) en passant par l’épicerie fine (Chamita, Dima terroir)… Au rayon beauté, ce sont les gammes de cosmétiques Argalista et The Moroccans, formulées à base d’huile d’argan et d’huile de figue de barbarie, qui tiennent la vedette. De quoi repartir avec une valise pleine de souvenirs.

Radisson Blu – Carré Eden, 166 / 176 avenue Mohammed V – 05 25 07 70 00

SOME

Some Slow Concept

Quelle jolie découverte que cette villa année 30, au coeur du Guéliz, transformée en concept store. Son nom ? Some Slow Concept.

Pourquoi slow ? Parce que passer le pas de la porte, c’est accepter de prendre son temps. Le temps de chiner, de lever les yeux, de s’attarder sur chacune des créations réparties sur deux étages… Mais c’est également prendre la mesure du temps qui a été nécessaire aux artisans pour réaliser ces petites merveilles que l’on aurait toutes, sans exception, envie d’emporter. Céramique, vaisselle en bois, luminaires, petit mobilier, sacs… Des créations, pour la plupart, signées no.M et Casabeldi.

Mais Some, c’est également une petite librairie – on y trouve les jolies publications des Editions Sarrazines & Co -, une épicerie fine et un cocoon souk pour faire le plein de tapis, coussins et nattes d’extérieur.

Notre coup de coeur ? Le Basket Bar ! On choisit la forme de son panier, la longueur et la couleur de l’anse en cuir, le petit pompon en passementerie qu’on préfère… Et on repart avec son panier personnalisé !

Puisque la devise de la maison est de prendre son temps, on s’attable dans le petit jardin, sous les arbres fruitiers, pour un déjeuner healty. Et on craque pour les sets de table en haïks multicolores qu’on shoppe avant de partir.

76 boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 43 33 72

Atelier 44

A l’Atelier 44, on vient shopper, se faire masser, embellir ses mains et ses pieds, le tout sans se ruiner ! Le cadre ? Un plateau de marbre clair autour duquel se font face six fauteuils aux couleurs acidulées, un bar en carreaux de ciment sur lequel trônent des dizaines de vernis multicolores, un vaisselier en bois rouge recyclé en écrin aux bijoux berbères et de créateurs, des portants qu’épousent gandouras, tuniques de plage et petites robes, des sacs en wax sur lesquels veillent de jolies gouaches féminines… Côté mode, l’Atelier 44 donne carte blanche à une sélection de créateurs qui, tous les mois, laissent la place à de nouveaux. Des tuniques faciles à porter et à petits prix comme aux créations plus pointues signées Art/c et Karim Tassi, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Un doute ? Meriem et Ouafae se transforment en personal shopper pour vous aider à trouver la pièce qui colle parfaitement à votre morphologie, l’accessoire qui manquait pour terminer votre look.

En cabine, deux options : opter pour des soins orientaux avec les produits Marisa Berenson et Maison d’Asa, ou plutôt occidentaux avec Phytomer. Votre coeur balance ? Avant de vous décider, un diagnostic complet de votre peau vous sera offert pour vous aider à trouver un programme de soins qui vous convient vraiment. Côté prix, on se laisse tenter sans hésiter ! Epilation demi-jambe, 60 Dh ; aisselles, 35 Dh ; soins du visage à partir de 300 Dh ; massages à partir de 350 Dh ; pose vernis, 40 Dh ; manucure + pédicure, 280 Dh.

44 rue Tariq Bnou Ziad, Guéliz – 05 24 20 14 89

at-44

Accessoires et prêt-à-porter

Fadila-El-Gadi-067

Fadila El Gadi

Vous ne connaissez pas les créations de Fadila el Gadi ? Soit vous vivez sur une autre planète, soit vous avez été déconnectée du monde fashion quelques années… Depuis les ateliers de broderie de son enfance, à Salé, la créatrice est parvenue à s’imposer sur les podiums internationaux de la mode avec une conception simple et exigeante du vêtement : à coupe moderne et confortable, broderie d’exception digne du raffinement des siècles passés.

Une approche très contemporaine et cosmopolite du luxe marocain. La discrétion de ses coupes, franches et confortables, met en éclat la pureté de ses exceptionnelles broderies et passementeries. Ajoutez-y quelques-uns de ses nombreux accessoires et vous trouverez dans sa toute nouvelle boutique du Guéliz, Passage Ghandouri, l’inspiration d’une garde-robe de femme fatale à l’élégance d’un personnage de pouvoir.

Passage Gandouri, rue de Yougoslavie, Guéliz 05 24 44 92 33

vals

Galerie de Velasco

Velasco… Pour les anciens marrakchis, ce nom est associé au célèbre antiquaire qui officia longtemps à La Mamounia. De cet âge d’or, il subsiste une boutique sur le boulevard Hassan II où nombre de ses trésors attendent acquéreurs.

Mais pas seulement… A l’étage, la jeune styliste Sana Redwani y propose une très belle collection de caftans, de gandouras, de tuniques et de jolies vestes en velours de soie aux doublures colorées, le tout brodé main bien évidemment.

Côté accessoires, colliers anciens et pochettes brodées viendront terminer votre tenue pour un effet des plus chic.

4 avenue Hassan II, Guéliz – 05 24 43 03 27

Marisiennes2

Les Marrisiennes

Quand deux amies d’enfance, l’une à Marrakech, la seconde à Paris, décident de s’associer, le nom est tout trouvé, ce sera Les Marrisiennes. Le concept : une marque de vêtements contemporains avec la petite touche marocaine qu’on aime. Leur idée : proposer des vêtements contemporains aux coupes modernes avec, pour faire la différence, un petit détail marocain.

Côté imprimés, ils sont dessinés par un bureau de style à Paris et tissés en Italie. Le modèle phare ? La veste boy, chic et décontractée, à la doublure imprimée zelliges et rosaces, à assortir – ou pas – avec un pantalon d’homme à la coupe classique sur lequel de jolies broderies auront été apposées, à la ceinture et sur les poches. On trouvera également des robes cache-coeur inspirées des années 40 / 50, des robes chemises aux tissus imprimés, des chemises cintrées un brin rétro, des chemises XXL genre piquées à son mec mais ajustées aux épaules, des tee-shirts au fil lurex argenté passé dans la trame et brodés aux manches et aux poches, des combinaisons brodées dans le dos…

Rue Mohamed el Beqal (face à la galerie Birkemeyer), Guéliz – 05 24 45 85 45

lalla

Lalla

Les créations de Laetitia Trouillet ne cessent de faire craquer les fashions addict d’ici et d’ailleurs… Dans sa charmante boutique du Guéliz, la créatrice au goût exquis et dénicheuse de pièces follement tendances, a soigné la mise en scène autant que le concept : sur les tables tréteaux, murs blancs et mobilier rétro, des pochettes et besaces en cuir impression python effet patchwork, signées Lalla – pochettes du soir, trousses plates, oversized, besaces et porte-monnaie – côtoient de petites séries d’accessoires vintage chinés ici et là, de jolis livres, des colliers signés Parme Marin…

35, boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 44 72 23.

Adresses déco

marik

Marrakine

A la recherche d’un joli tapis pour meubler votre intérieur ? Marrakine aura forcément la pièce qu’il vous faut ! Ouverte depuis quelques semaines seulement, la boutique, au coeur du Guéliz, regorge de petits trésors chinés par Alix aux quatre coins du Maroc, dans les souks mais également les coopératives. Boucharouet, Beni Ouraine, Azilal, Kilim… vous ne trouverez ici que des tapis de qualité, choisis par la jeune femme pour leur originalité. Pesés, mesurés, nettoyés et baptisés (Arlequin, Fluor, Sudoku, Pétrole, Gouache, White Spirit…), ils ont tous fait l’objet d’un coup de coeur de la part d’Alix. Et on comprend pourquoi !

5-7 rue de Yougoslavie, Guéliz – 06 75 95 78 29

autour
balzatek

Balzatex

Linge de lit, linge de table et linge de bain, le tout décliné dans une cinquantaine de coloris… c’est ce que propose depuis des années la célèbre enseigne Balzatex. Depuis des années, nous sommes fan de ses serviettes éponges façon fouta, fines et moelleuses, idéales pour le bain et surtout en bord de piscine.

Seule vraie problématique : se décider pour la couleur… Jeune maman, vous adorerez la collection entièrement pensée pour bébé : burnous, bavoirs, édredons, serviettes à langer, tapis d’éveil convertible en sac à jouets… autant d’articles doux et pratiques à inscrire sur une liste de naissance ! A savoir : que ce soit à la création, à la direction ou en boutique, l’équipe est essentiellement féminine… Chez Balzatex, les femmes ont le choix de travailler dans les ateliers ou de chez elles. Premières priorités : leurs enfants, leur éducation et le financement de leurs études. La deuxième : la valorisation du travail artisanal.
C’est ainsi que vous trouverez, cousus sur les parures de bain et de lit, des petits boutons ou pompons de passementerie faits à la main.

33 avenue Moulay Hassen Ier, centre commercial Kawkab 05 24 43 15 84

Autour de la Table

A toutes celles qui aiment la jolie vaisselle et qui ne veulent pas se ruiner, cette nouvelle adresse est pour vous. Autour de la Table propose des services originaux – coup de coeur pour celui aux motifs zelliges dessiné par Fadoua Berrada -, des ménagères, des vases, des saladiers, des corbeilles à fruits, des bonbonnières, des théières… Mention spéciale pour la marque Baci Milano avec ses carafes en plexi et ses ravissants diffuseurs de parfum.

Rue Khalid Ben Oualid, (perpendiculaire à Yacoub El Mansour), Guéliz – 05 25 08 39 91

Se faire chouchouter

Botanika

Botanika

Botanika, c’est toute une gamme de cosmétiques imaginée à partir des rituels de la beauté marocaine. Son ambition : créer des produits innovants à partir d’actifs naturels. Sa base : l’huile d’argan – véritable élixir de jeunesse concentré en vitamine E – et l’extrait de feuilles d’arganier – excellent actif riche en flavonoïdes qui agit sur les premières rides -, sans paraben ni dérivés pétrochimiques. Fabriquée par le laboratoire Ircos, à Marrakech, la gamme est incroyablement efficaces – nous avons testé ! – et son packaging absolument craquant. Pour vous en convaincre, rendez-vous à la petite boutique du Guéliz (face au restaurant italien Vita Nova) pour un soin du corps ou du visage. Vous en sortirez conquise !

Soin hydratant (1h) : 350 Dh, massage relaxant ou tonifiant (1h) : 300 Dh. 57 rue Ibn Aïcha, Guéliz – 05 24 45 83 38

grand

Grand Socco Spa

C’est la nouvelle adresse girly du Guéliz ! Onglerie, massages, épilation, hammam… on vient s’y faire chouchouter dans un cadre tout mignon aux nuances rose bonbon. Côté mains et pieds, c’est la marque OPI qui est représentée ; pour les soins, Yon-Ka et Marokissime sont en vedette. Envie d’une touche originale ? Grand Socco Spa dispose d’un large choix de motifs à réaliser au henné. Un henné 100% naturel, avec zéro produit chimique.

Vos soins terminés, il vous reste à franchir la porte d’à côté pour découvrir l’univers du Grand Socco by Mounia Berger, un joli concept store plein de petites merveilles.

Manucure à partir de 140 Dh, pédicure à partir de 170 Dh, henné à partir de 90 Dh.

39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz. 05 24 43 01 08.

caudalie-2

Caudalie

Née du pouvoir anti-oxydant des polyphénols de vigne et du raisin, Caudalie développe depuis plus de vingt ans des cosmétiques à base d’extraits de vigne et d’actifs naturels. De Premier Cru, son anti-âge absolu, à Resveratol (Lift), pour protéger et régénérer sa peau, en passant par Vinoperfect, pour lutter contre les taches ou encore VinoSource, pour une hydratation parfaite, toutes ces petites merveilles d’innovation sont à retrouver dans la jolie boutique du Guéliz. Luxe suprême ? Prendre du temps pour s’offrir l’un de leur soin.

Notre préféré ? Le Modelage Divin à l’huile Thé des Vignes dopée en polyphénols de pépins de raisin, formulée à base d’huiles d’argan, de sésame, de pépins de raisin et d’hibiscus. Idéal pour se relaxer, le massage s’accompagne de longs mouvements fluides qui enveloppent le corps pour mieux libérer les tensions. Le décolleté d’abord, puis les bras, les jambes, le dos… Chaque partie du corps est enduite d’huile chaude puis termine lovée dans une serviette chaude. Modelage Divin, 600 Dh (50 mn).

6 rue de la Liberté, Guéliz – 05 24 45 85 00 LE GUÉLIZ.

Où déjeuner ?

kechmara

Kechmara

Le Kechmara c’est un peu le lieu où tout Marrakech se donne rendez-vous pour un café ou un déjeuner sur le pouce. Dans une ambiance seventies avec chaises Pantone et petites tables rondes assorties, on aime profiter de l’atmosphère détendue du lieu pour un déjeuner que l’on sait d’avance gourmand. Ici, la qualité et la présentation de l’assiette sont inversement proportionnels au prix. Pour résumer : on se régale sans se ruiner. S’il ne fait pas trop chaud, vous pourrez également profiter de la belle terrasse ombragée sur le toit. Le risque : ne pas avoir envie d’en partir…

Menu (entrée, plat, dessert ou café gourmand) : 160 Dh.

3 rue de la Liberté, Guéliz – 05 24 42 25 32

zuchi

Zushi

C’est sans conteste notre adresse préférée pour manger asiatique, que ce soit thaï ou japonais. Ce petit restaurant, situé face à la gare ferroviaire, joue la carte de la simplicité. La déco, sans grande prétention mais toute en élégance mêle les tons de gris et de blanc, relevés au fond de la salle par de larges bandes dorées.

Si le cadre séduit, c’est avant tout pour la carte qu’on vient y déjeuner. Plats thaï et sushis nous invitent à un joli voyage culinaire. La dernière bonne nouvelle arrive à la fin avec l’addition : des prix tout doux qui donnent envie de revenir encore et encore.

Menus du midi : à partir de 89 Dh – Livraison à domicile. Boulevard Mohammed VI – 05 24 20 18 85

Gaïa

Gaïa

Une petite salle aux tons pastel, des tables en bois, des chaises en vannerie ou en fer forgé peintes en vert d’eau, rose layette ou orange clair, des suspensions de plantes vertes, des cagettes recyclées en étagères… Bienvenue dans l’univers éco-trendy de Gaïa ! Ici, tout est 100% bio et végétarien. A l’origine du projet, Julie – végétarienne elle-même, passée par les cuisines de Philippe Etchebest – et Mounir, dans la restauration depuis une quinzaine d’années – il a travaillé pour les frères Costes, au Palais de Tokyo, au Centquatre… A eux deux, ils ont imaginé une carte à la fois végétarienne et vegan, goûteuse et bio. On y trouve des tartines au fromage et aux légumes de saison, un buddha bowl composé de falafels, de légumes et de fruits, des tartes, des pâtes, des wraps et, en dessert, un pain perdu à la coco et fleur d’oranger, un carrot cake, une mousse au chocolat…à moins que vous ne vous laissiez tenter par un café gourmand.

Entrées de 35 à 45 Dh, plats de 45 à 70 Dh, desserts de 30 à 40 Dh.

100 rue Mohamed el Beqal, (en face de la galerie Birkmeyer), Guéliz – 05 24 43 81 18

Où dîner ?

petit-cornichon_069selma copy

Le Petit Cornichon

Bois clair, tons bleus et jaunes, portraits d’animaux habillés façon Renaissance… Ce lieu ne ressemble à nul autre. Et on adore ! Côté cuisine, le chef, Manaf El Bloul, a officié au gastro du Royal Mansour et Erwann Lance, le propriétaire des lieux, est passé par la même maison. Attendez-vous donc à profiter d’une carte et d’un service en mode palace, l’esprit guindé en moins. A la carte, carpaccio de céleri et dés de foie gras sautés au Xérès, homard bleu et petits légumes au wasabi, déclinaison de céviche, bar infusé à la sardine fumée et artichaut à la grecque, gambas grillées au charbon, poulet fermier teriyaki…

Menu dégustation à 390 ou 490 Dh.

27 rue Moulay Ali, Guéliz – 05 24 42 12 51

Trattoria

La Trattoria

C’est un lieu romantique à souhait qui nous accueille au bord de sa piscine, entre bananiers, palmiers et yuccas. Un véritable paradis végétal en plein Guéliz, caché dans une villa Art déco. On y savoure une cuisine italienne raffinée comme on aime avec carpaccio de poulpe, tartare de saumon aux fruits confits, linguinis à l’encre de seiche, filet de loup au citron et pistache, tiramisu et glaces maison… La dolce vita, la vraie !

Entrées de 120 à 140 Dh, plats autour de 220 Dh, pâtes de 130 à 150 Dh.

179, rue Mohamed el Beqal, Guéliz – 05 24 43 26 41

grand-cafe

Le Grand Café de la Poste

Ambiance rétro chic en diable pour ce lieu hors du temps semblable ou presque à celui qu’il était au début du siècle. Ancien café, hôtel et relais postal, le Grand Café de la Poste revendique sa nostalgie pour les années 30 : fauteuils club et canapés en cuir, banquettes en velours, cartes postales du début du siècle… A la carte, des classiques de la cuisine française, façon bistrot. En dessert ? Pain perdu, gâteau coulant au chocolat, tarte fine aux pommes, soufflé au Grand Marnier et éclair au chocolat XXL.

Addition moyenne : 400 Dh.

Angle bd El Mansour Eddahbi et Mohammed V, Guéliz – 05 24 43 30 38

Où dormir ?

RadissonBlu

Le Radisson Blu

198 chambres et suites, 750 m2 de spa, 3 000 m2 de patio arboré… Le tout quasi invisible de l’extérieur. Et pour cause ! Le Radisson Blu s’est posé au-dessus du Carré Eden et de ses boutiques. Côté architecture, les clefs ont été données à Karim El Achak, épaulé pour l’agencement par les designers Lotfi Sidi et Meriem Benkirane. Résultat : un ensemble urbain à la déco bien marocaine. On craque pour les photos de scènes du quotidien qui apportent couleur et poésie dans les chambres et les couloirs. Notre coup de coeur ? Les espaces de vie, imaginés par l’architecte Imaad Rahmouni. Tout commence au rez-de-chaussée, côté boulevard Mohammed V. Passée la grande porte carrousel, à droite de la réception, un fleuriste a investi le lieu et propose de ravissants bouquets et compositions.

Deux étages plus haut, le restaurant Lila et le Lila Bar vous attendent. Entre alcôves, bibliothèque et cheminée, l’ambiance se veut chaleureuse et conviviale. En journée, il fait bon se prélasser dans le grand patio.

Plantes grasses et exotiques, bassin, piscine aquarium chauffée… On s’y donne des rendez-vous boulot, on y déjeune et petit-déjeune avec les copines, on y prend un verre en fin de journée… Et on se dit que la vie audessus de la ville est parfois bien douce. Chambre double à partir de 1 300 Dh.

166 -176 avenue Mohamed V, Guéliz. 05 25 07 70 00.

BAB

Le Bab Hôtel

Un total look contemporain dans un ancien bâtiment, c’est le parti pris du Bab Hôtel. Le lieu combine fonctionnalité et convivialité, avant-gardisme et esthétisme. Un sens du design qui va de pair avec le savoir-faire des artisans marocains : tapis en chute de cuir, cactus en métal, poufs et suspensions en plastique arc-en-ciel, bar et miroirs en os de chameau… Du créatif et de l’inattendu. Même esprit de modernité dans les 27 chambres et suites toutes de blanc vêtues. Espaces fluides, accessoires high-tech, confort spacieux, matériaux nobles… Tout concourt à faire du Bab une halte urbaine à prix raisonnable.

Chambre à partir de 800 Dh.

Angle rue Mohamed El Beqal et bd Mansour Eddahbi. 05 24 43 52 50.

Quartier relativement récent, le Guéliz vient de l’idée du Maréchal Lyautey – alors résident général du protectorat français – qui, à partir de 1912, imagine une ville nouvelle qui répondrait aux critères d’urbanisme européen. Il en confie la mission à Henri Prost – architecte le plus en vue du moment, vainqueur en 1902 du prix de Rome – et à Jean-Claude Forestier – paysagiste de la ville de Paris, Grand Prix de l’exposition de Barcelone en 1929. Le but ? Respecter les Marocains qui vivent en médina, ne pas s’immiscer dans leur culture pour éviter tout conflit et offrir aux nouveaux arrivants – européens – un cadre de vie fonctionnel. Un siècle plus tard, le Guéliz est devenu un quartier plein de vie où se côtoient jolies boutiques, galeries d’art et restaurants aux multiples influences.

A voir / A faire

cmpt-mines

Le Comptoir des Mines Galerie

Imaginez un immeuble années 30 conservé en l’état où l’art régnerait… Bienvenue au Comptoir des Mines Galerie. Investi depuis peu, et en intégralité – soit une quinzaine d’appartements Art déco – par Art Holding Morocco, première structure du marché de l’art marocain, l’immeuble reflète par son architecture simple et pleine d’allure l’esprit du Guéliz. Aujourd’hui, ce sont les artistes du Maroc, et d’ailleurs, qui se l’approprient au fil des mois. Son ambition : faire rayonner l’art contemporain marocain. Le Comptoir des Mines est un centre d’art hybride, où l’on retrouve les codes de la galerie et des institutions plus formelles. C’est un vrai travail d’accompagnement qui est fait ici pour permettre aux artistes de produire des oeuvres fidèles à leurs ambitions.

Ne manquez pas de vous rendre au deuxième étage pour découvrir l’univers d’Hassan Hajjaj. C’est tout un appartement que l’artiste s’est approprié autour d’un projet intitulé « Mi Casa Su Casa ». Fidèle à son univers artistique de détournement des images de la société de consommation, l’artiste nous fait assoir sur des banquettes / caisses Coca Cola, devant une table / panneau publicitaire pour les cafés Samar ou Gaouar, à la lumière d’une lanterne / boites de concentré de tomate Zakia… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine. Avec beaucoup d’humour et de fraîcheur, Hassan Hajjaj détourne ces images familières pour créer un underground cosmopolite dont il est très jeune familier.

Angle rue de la Liberté et rue de Yougoslavie, Guéliz

06 88 14 60 74 / 06 63 01 01 91

Macma

Le MACMA

Si la photographie a émergé au Maghreb, aux alentours de 1850, le Maroc est resté longtemps une terre fermée à cette technique de l’image. Sa production d’images de la vie quotidienne a donc été peu formelle et spontanée. Cette exposition du Musée d’Art et ce Culture Marrakech (MACMA) présente une collection de photographies assez incroyable. Répartis en huit chapitres/ salles, ces clichés révèlent à la fois une réalité quasi immuable, mais aussi une liberté par rapport aux sujets traités, croissant au fur et à mesure de la découverte du pays par les Occidentaux.

Et pour mieux signifier ce lien intime des photographes avec ce pays merveilleux, le MACMA offre en perspective, les objets réels que l’on découvre sur la majorité des clichés exposés : pièces d’artisanat, de décoration, mobilier, mais aussi parures, broderies et tissages, céramiques et armurerie d’époque, tous issus de ses propres collections. A voir jusqu’en février 2020.

61, Rue de Yougoslavie, Passage Ghandouri, Guéliz

05 24 44 73 79 / 06 61 63 29 93

Concept Stores

Grand-Socco

Le Grand Socco

D’un goût averti, Mounia Berger a sélectionné pour sa boutique quelques créateurs pointus. Maroc n’Roll et Jamin Puech pour leurs sacs, La Costa del Algadon pour sa lingerie streetwear polyvalente, Yvonne S pour ses robes hippie chic, Fabienne Jouvin pour ses céramiques… On y trouve également des bougies, des bijoux, du savon d’Alep, des parfums d’ambiance naturels, et encore d’autres merveilles ! Mais perso, c’est pour les tchamirs que nous craquons. Pas n’importe lesquels… De ces chemises blanches d’intérieur, Mounia Berger en a fait un vêtement mode des plus élégants.

Son secret ? Les tailler dans des cotons d’Egypte ou de la broderie anglaise avant de les remettre entre les mains de brodeuses pour des finitions au fil de soie d’une très grande finesse. Sa touche personnelle ? Des coupons de tissus japonais cousus aux manches ou encore en ourlet pour un effet coloré ultra chic. Dernier détail : quelques boutons akkad dorés au niveau du col, cousus tels une griffe de fabrique toute personnelle. Avec un peu d’imagination et beaucoup de talent, Mounia Berger s’est lancée dans une bien belle entreprise : celle de rendre au tchamir ses lettres de noblesse. Traditionnellement porté en intérieur, il s’exhibe joliment en extérieur grâce à Mounia. Une jolie paire de boots, un petit blouson… c’est le look de l’hiver à adopter ! Dès les beaux jours, stilettos aux pieds, c’est à toutes les grandes occasions qu’il nous accompagne. On parie que vous allez craquer ?

39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz – 05 24 43 01 08

lila

Lila Store

Accolée au corner de design floral Yassab, au rezdechaussée du Radisson Blu, la boutique Lila Store convoque une sélection de jeunes marques locales.

On trouve là un peu de tout, soigneusement disposé sur des étagères de bois qui habillent l’espace de part et d’autre. L’ensemble fait la part belle aux labels en vogue. Des petits accessoires mode (Tote bags Lalla de Moulati, babouches Owl, sacs en toile de jute Markosh, pochettes Kif Kif ) à la petite déco (Côté bougie, céramique Chabi Chic, design lumineux signé Twinkle Family) en passant par l’épicerie fine (Chamita, Dima terroir)… Au rayon beauté, ce sont les gammes de cosmétiques Argalista et The Moroccans, formulées à base d’huile d’argan et d’huile de figue de barbarie, qui tiennent la vedette. De quoi repartir avec une valise pleine de souvenirs.

Radisson Blu – Carré Eden, 166 / 176 avenue Mohammed V – 05 25 07 70 00

SOME

Some Slow Concept

Quelle jolie découverte que cette villa année 30, au coeur du Guéliz, transformée en concept store. Son nom ? Some Slow Concept.

Pourquoi slow ? Parce que passer le pas de la porte, c’est accepter de prendre son temps. Le temps de chiner, de lever les yeux, de s’attarder sur chacune des créations réparties sur deux étages… Mais c’est également prendre la mesure du temps qui a été nécessaire aux artisans pour réaliser ces petites merveilles que l’on aurait toutes, sans exception, envie d’emporter. Céramique, vaisselle en bois, luminaires, petit mobilier, sacs… Des créations, pour la plupart, signées no.M et Casabeldi.

Mais Some, c’est également une petite librairie – on y trouve les jolies publications des Editions Sarrazines & Co -, une épicerie fine et un cocoon souk pour faire le plein de tapis, coussins et nattes d’extérieur.

Notre coup de coeur ? Le Basket Bar ! On choisit la forme de son panier, la longueur et la couleur de l’anse en cuir, le petit pompon en passementerie qu’on préfère… Et on repart avec son panier personnalisé !

Puisque la devise de la maison est de prendre son temps, on s’attable dans le petit jardin, sous les arbres fruitiers, pour un déjeuner healty. Et on craque pour les sets de table en haïks multicolores qu’on shoppe avant de partir.

76 boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 43 33 72

at-44

Atelier 44

A l’Atelier 44, on vient shopper, se faire masser, embellir ses mains et ses pieds, le tout sans se ruiner ! Le cadre ? Un plateau de marbre clair autour duquel se font face six fauteuils aux couleurs acidulées, un bar en carreaux de ciment sur lequel trônent des dizaines de vernis multicolores, un vaisselier en bois rouge recyclé en écrin aux bijoux berbères et de créateurs, des portants qu’épousent gandouras, tuniques de plage et petites robes, des sacs en wax sur lesquels veillent de jolies gouaches féminines… Côté mode, l’Atelier 44 donne carte blanche à une sélection de créateurs qui, tous les mois, laissent la place à de nouveaux. Des tuniques faciles à porter et à petits prix comme aux créations plus pointues signées Art/c et Karim Tassi, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Un doute ? Meriem et Ouafae se transforment en personal shopper pour vous aider à trouver la pièce qui colle parfaitement à votre morphologie, l’accessoire qui manquait pour terminer votre look.

En cabine, deux options : opter pour des soins orientaux avec les produits Marisa Berenson et Maison d’Asa, ou plutôt occidentaux avec Phytomer. Votre coeur balance ? Avant de vous décider, un diagnostic complet de votre peau vous sera offert pour vous aider à trouver un programme de soins qui vous convient vraiment. Côté prix, on se laisse tenter sans hésiter ! Epilation demi-jambe, 60 Dh ; aisselles, 35 Dh ; soins du visage à partir de 300 Dh ; massages à partir de 350 Dh ; pose vernis, 40 Dh ; manucure + pédicure, 280 Dh.

44 rue Tariq Bnou Ziad, Guéliz – 05 24 20 14 89

Accessoires et prêt-à-porter

Fadila-El-Gadi-067

Fadila El Gadi

Vous ne connaissez pas les créations de Fadila el Gadi ? Soit vous vivez sur une autre planète, soit vous avez été déconnectée du monde fashion quelques années… Depuis les ateliers de broderie de son enfance, à Salé, la créatrice est parvenue à s’imposer sur les podiums internationaux de la mode avec une conception simple et exigeante du vêtement : à coupe moderne et confortable, broderie d’exception digne du raffinement des siècles passés.

Une approche très contemporaine et cosmopolite du luxe marocain. La discrétion de ses coupes, franches et confortables, met en éclat la pureté de ses exceptionnelles broderies et passementeries. Ajoutez-y quelques-uns de ses nombreux accessoires et vous trouverez dans sa toute nouvelle boutique du Guéliz, Passage Ghandouri, l’inspiration d’une garde-robe de femme fatale à l’élégance d’un personnage de pouvoir.

Passage Gandouri, rue de Yougoslavie, Guéliz 05 24 44 92 33

vals

Galerie de Velasco

Velasco… Pour les anciens marrakchis, ce nom est associé au célèbre antiquaire qui officia longtemps à La Mamounia. De cet âge d’or, il subsiste une boutique sur le boulevard Hassan II où nombre de ses trésors attendent acquéreurs.

Mais pas seulement… A l’étage, la jeune styliste Sana Redwani y propose une très belle collection de caftans, de gandouras, de tuniques et de jolies vestes en velours de soie aux doublures colorées, le tout brodé main bien évidemment.

Côté accessoires, colliers anciens et pochettes brodées viendront terminer votre tenue pour un effet des plus chic.

4 avenue Hassan II, Guéliz – 05 24 43 03 27

Marisiennes2

Les Marrisiennes

Quand deux amies d’enfance, l’une à Marrakech, la seconde à Paris, décident de s’associer, le nom est tout trouvé, ce sera Les Marrisiennes. Le concept : une marque de vêtements contemporains avec la petite touche marocaine qu’on aime. Leur idée : proposer des vêtements contemporains aux coupes modernes avec, pour faire la différence, un petit détail marocain.

Côté imprimés, ils sont dessinés par un bureau de style à Paris et tissés en Italie. Le modèle phare ? La veste boy, chic et décontractée, à la doublure imprimée zelliges et rosaces, à assortir – ou pas – avec un pantalon d’homme à la coupe classique sur lequel de jolies broderies auront été apposées, à la ceinture et sur les poches. On trouvera également des robes cache-coeur inspirées des années 40 / 50, des robes chemises aux tissus imprimés, des chemises cintrées un brin rétro, des chemises XXL genre piquées à son mec mais ajustées aux épaules, des tee-shirts au fil lurex argenté passé dans la trame et brodés aux manches et aux poches, des combinaisons brodées dans le dos…

Rue Mohamed el Beqal (face à la galerie Birkemeyer), Guéliz – 05 24 45 85 45

lalla

Lalla

Les créations de Laetitia Trouillet ne cessent de faire craquer les fashions addict d’ici et d’ailleurs… Dans sa charmante boutique du Guéliz, la créatrice au goût exquis et dénicheuse de pièces follement tendances, a soigné la mise en scène autant que le concept : sur les tables tréteaux, murs blancs et mobilier rétro, des pochettes et besaces en cuir impression python effet patchwork, signées Lalla – pochettes du soir, trousses plates, oversized, besaces et porte-monnaie – côtoient de petites séries d’accessoires vintage chinés ici et là, de jolis livres, des colliers signés Parme Marin…

35, boulevard Mansour Eddahbi, Guéliz 05 24 44 72 23.

Adresses déco

marik

Marrakine

A la recherche d’un joli tapis pour meubler votre intérieur ? Marrakine aura forcément la pièce qu’il vous faut ! Ouverte depuis quelques semaines seulement, la boutique, au coeur du Guéliz, regorge de petits trésors chinés par Alix aux quatre coins du Maroc, dans les souks mais également les coopératives. Boucharouet, Beni Ouraine, Azilal, Kilim… vous ne trouverez ici que des tapis de qualité, choisis par la jeune femme pour leur originalité. Pesés, mesurés, nettoyés et baptisés (Arlequin, Fluor, Sudoku, Pétrole, Gouache, White Spirit…), ils ont tous fait l’objet d’un coup de coeur de la part d’Alix. Et on comprend pourquoi !

5-7 rue de Yougoslavie, Guéliz – 06 75 95 78 29

balzatek

Balzatex

Linge de lit, linge de table et linge de bain, le tout décliné dans une cinquantaine de coloris… c’est ce que propose depuis des années la célèbre enseigne Balzatex. Depuis des années, nous sommes fan de ses serviettes éponges façon fouta, fines et moelleuses, idéales pour le bain et surtout en bord de piscine.

Seule vraie problématique : se décider pour la couleur… Jeune maman, vous adorerez la collection entièrement pensée pour bébé : burnous, bavoirs, édredons, serviettes à langer, tapis d’éveil convertible en sac à jouets… autant d’articles doux et pratiques à inscrire sur une liste de naissance ! A savoir : que ce soit à la création, à la direction ou en boutique, l’équipe est essentiellement féminine… Chez Balzatex, les femmes ont le choix de travailler dans les ateliers ou de chez elles. Premières priorités : leurs enfants, leur éducation et le financement de leurs études. La deuxième : la valorisation du travail artisanal.
C’est ainsi que vous trouverez, cousus sur les parures de bain et de lit, des petits boutons ou pompons de passementerie faits à la main.

33 avenue Moulay Hassen Ier, centre commercial Kawkab 05 24 43 15 84

autour

Autour de la Table

A toutes celles qui aiment la jolie vaisselle et qui ne veulent pas se ruiner, cette nouvelle adresse est pour vous. Autour de la Table propose des services originaux – coup de coeur pour celui aux motifs zelliges dessiné par Fadoua Berrada -, des ménagères, des vases, des saladiers, des corbeilles à fruits, des bonbonnières, des théières… Mention spéciale pour la marque Baci Milano avec ses carafes en plexi et ses ravissants diffuseurs de parfum.

Rue Khalid Ben Oualid, (perpendiculaire à Yacoub El Mansour), Guéliz – 05 25 08 39 91

Se faire chouchouter

Botanika

Botanika

Botanika, c’est toute une gamme de cosmétiques imaginée à partir des rituels de la beauté marocaine. Son ambition : créer des produits innovants à partir d’actifs naturels. Sa base : l’huile d’argan – véritable élixir de jeunesse concentré en vitamine E – et l’extrait de feuilles d’arganier – excellent actif riche en flavonoïdes qui agit sur les premières rides -, sans paraben ni dérivés pétrochimiques. Fabriquée par le laboratoire Ircos, à Marrakech, la gamme est incroyablement efficaces – nous avons testé ! – et son packaging absolument craquant. Pour vous en convaincre, rendez-vous à la petite boutique du Guéliz (face au restaurant italien Vita Nova) pour un soin du corps ou du visage. Vous en sortirez conquise !

Soin hydratant (1h) : 350 Dh, massage relaxant ou tonifiant (1h) : 300 Dh. 57 rue Ibn Aïcha, Guéliz – 05 24 45 83 38

grand

Grand Socco Spa

C’est la nouvelle adresse girly du Guéliz ! Onglerie, massages, épilation, hammam… on vient s’y faire chouchouter dans un cadre tout mignon aux nuances rose bonbon. Côté mains et pieds, c’est la marque OPI qui est représentée ; pour les soins, Yon-Ka et Marokissime sont en vedette. Envie d’une touche originale ? Grand Socco Spa dispose d’un large choix de motifs à réaliser au henné. Un henné 100% naturel, avec zéro produit chimique.

Vos soins terminés, il vous reste à franchir la porte d’à côté pour découvrir l’univers du Grand Socco by Mounia Berger, un joli concept store plein de petites merveilles.

Manucure à partir de 140 Dh, pédicure à partir de 170 Dh, henné à partir de 90 Dh.

39 rue Mohamed El Beqal, Guéliz. 05 24 43 01 08.

caudalie-2

Caudalie

Née du pouvoir anti-oxydant des polyphénols de vigne et du raisin, Caudalie développe depuis plus de vingt ans des cosmétiques à base d’extraits de vigne et d’actifs naturels. De Premier Cru, son anti-âge absolu, à Resveratol (Lift), pour protéger et régénérer sa peau, en passant par Vinoperfect, pour lutter contre les taches ou encore VinoSource, pour une hydratation parfaite, toutes ces petites merveilles d’innovation sont à retrouver dans la jolie boutique du Guéliz. Luxe suprême ? Prendre du temps pour s’offrir l’un de leur soin.

Notre préféré ? Le Modelage Divin à l’huile Thé des Vignes dopée en polyphénols de pépins de raisin, formulée à base d’huiles d’argan, de sésame, de pépins de raisin et d’hibiscus. Idéal pour se relaxer, le massage s’accompagne de longs mouvements fluides qui enveloppent le corps pour mieux libérer les tensions. Le décolleté d’abord, puis les bras, les jambes, le dos… Chaque partie du corps est enduite d’huile chaude puis termine lovée dans une serviette chaude. Modelage Divin, 600 Dh (50 mn).

6 rue de la Liberté, Guéliz – 05 24 45 85 00 LE GUÉLIZ.

Où déjeuner ?

kechmara

Kechmara

Le Kechmara c’est un peu le lieu où tout Marrakech se donne rendez-vous pour un café ou un déjeuner sur le pouce. Dans une ambiance seventies avec chaises Pantone et petites tables rondes assorties, on aime profiter de l’atmosphère détendue du lieu pour un déjeuner que l’on sait d’avance gourmand. Ici, la qualité et la présentation de l’assiette sont inversement proportionnels au prix. Pour résumer : on se régale sans se ruiner. S’il ne fait pas trop chaud, vous pourrez également profiter de la belle terrasse ombragée sur le toit. Le risque : ne pas avoir envie d’en partir…

Menu (entrée, plat, dessert ou café gourmand) : 160 Dh.

3 rue de la Liberté, Guéliz – 05 24 42 25 32

zuchi

Zushi

C’est sans conteste notre adresse préférée pour manger asiatique, que ce soit thaï ou japonais. Ce petit restaurant, situé face à la gare ferroviaire, joue la carte de la simplicité. La déco, sans grande prétention mais toute en élégance mêle les tons de gris et de blanc, relevés au fond de la salle par de larges bandes dorées.

Si le cadre séduit, c’est avant tout pour la carte qu’on vient y déjeuner. Plats thaï et sushis nous invitent à un joli voyage culinaire. La dernière bonne nouvelle arrive à la fin avec l’addition : des prix tout doux qui donnent envie de revenir encore et encore.

Menus du midi : à partir de 89 Dh – Livraison à domicile. Boulevard Mohammed VI – 05 24 20 18 85

Gaïa

Gaïa

Une petite salle aux tons pastel, des tables en bois, des chaises en vannerie ou en fer forgé peintes en vert d’eau, rose layette ou orange clair, des suspensions de plantes vertes, des cagettes recyclées en étagères… Bienvenue dans l’univers éco-trendy de Gaïa ! Ici, tout est 100% bio et végétarien. A l’origine du projet, Julie – végétarienne elle-même, passée par les cuisines de Philippe Etchebest – et Mounir, dans la restauration depuis une quinzaine d’années – il a travaillé pour les frères Costes, au Palais de Tokyo, au Centquatre… A eux deux, ils ont imaginé une carte à la fois végétarienne et vegan, goûteuse et bio. On y trouve des tartines au fromage et aux légumes de saison, un buddha bowl composé de falafels, de légumes et de fruits, des tartes, des pâtes, des wraps et, en dessert, un pain perdu à la coco et fleur d’oranger, un carrot cake, une mousse au chocolat…à moins que vous ne vous laissiez tenter par un café gourmand.

Entrées de 35 à 45 Dh, plats de 45 à 70 Dh, desserts de 30 à 40 Dh.

100 rue Mohamed el Beqal, (en face de la galerie Birkmeyer), Guéliz – 05 24 43 81 18

Où dîner ?

petit-cornichon_069selma copy

Le Petit Cornichon

Bois clair, tons bleus et jaunes, portraits d’animaux habillés façon Renaissance… Ce lieu ne ressemble à nul autre. Et on adore ! Côté cuisine, le chef, Manaf El Bloul, a officié au gastro du Royal Mansour et Erwann Lance, le propriétaire des lieux, est passé par la même maison. Attendez-vous donc à profiter d’une carte et d’un service en mode palace, l’esprit guindé en moins. A la carte, carpaccio de céleri et dés de foie gras sautés au Xérès, homard bleu et petits légumes au wasabi, déclinaison de céviche, bar infusé à la sardine fumée et artichaut à la grecque, gambas grillées au charbon, poulet fermier teriyaki…

Menu dégustation à 390 ou 490 Dh.

27 rue Moulay Ali, Guéliz – 05 24 42 12 51

Trattoria

La Trattoria

C’est un lieu romantique à souhait qui nous accueille au bord de sa piscine, entre bananiers, palmiers et yuccas. Un véritable paradis végétal en plein Guéliz, caché dans une villa Art déco. On y savoure une cuisine italienne raffinée comme on aime avec carpaccio de poulpe, tartare de saumon aux fruits confits, linguinis à l’encre de seiche, filet de loup au citron et pistache, tiramisu et glaces maison… La dolce vita, la vraie !

Entrées de 120 à 140 Dh, plats autour de 220 Dh, pâtes de 130 à 150 Dh.

179, rue Mohamed el Beqal, Guéliz – 05 24 43 26 41

grand-cafe

Le Grand Café de la Poste

Ambiance rétro chic en diable pour ce lieu hors du temps semblable ou presque à celui qu’il était au début du siècle. Ancien café, hôtel et relais postal, le Grand Café de la Poste revendique sa nostalgie pour les années 30 : fauteuils club et canapés en cuir, banquettes en velours, cartes postales du début du siècle… A la carte, des classiques de la cuisine française, façon bistrot. En dessert ? Pain perdu, gâteau coulant au chocolat, tarte fine aux pommes, soufflé au Grand Marnier et éclair au chocolat XXL.

Addition moyenne : 400 Dh.

Angle bd El Mansour Eddahbi et Mohammed V, Guéliz – 05 24 43 30 38

Où dormir ?

RadissonBlu

Le Radisson Blu

198 chambres et suites, 750 m2 de spa, 3 000 m2 de patio arboré… Le tout quasi invisible de l’extérieur. Et pour cause ! Le Radisson Blu s’est posé au-dessus du Carré Eden et de ses boutiques. Côté architecture, les clefs ont été données à Karim El Achak, épaulé pour l’agencement par les designers Lotfi Sidi et Meriem Benkirane. Résultat : un ensemble urbain à la déco bien marocaine. On craque pour les photos de scènes du quotidien qui apportent couleur et poésie dans les chambres et les couloirs. Notre coup de coeur ? Les espaces de vie, imaginés par l’architecte Imaad Rahmouni. Tout commence au rez-de-chaussée, côté boulevard Mohammed V. Passée la grande porte carrousel, à droite de la réception, un fleuriste a investi le lieu et propose de ravissants bouquets et compositions.

Deux étages plus haut, le restaurant Lila et le Lila Bar vous attendent. Entre alcôves, bibliothèque et cheminée, l’ambiance se veut chaleureuse et conviviale. En journée, il fait bon se prélasser dans le grand patio.

Plantes grasses et exotiques, bassin, piscine aquarium chauffée… On s’y donne des rendez-vous boulot, on y déjeune et petit-déjeune avec les copines, on y prend un verre en fin de journée… Et on se dit que la vie audessus de la ville est parfois bien douce. Chambre double à partir de 1 300 Dh.

166 -176 avenue Mohamed V, Guéliz. 05 25 07 70 00.

BAB

Le Bab Hôtel

Un total look contemporain dans un ancien bâtiment, c’est le parti pris du Bab Hôtel. Le lieu combine fonctionnalité et convivialité, avant-gardisme et esthétisme. Un sens du design qui va de pair avec le savoir-faire des artisans marocains : tapis en chute de cuir, cactus en métal, poufs et suspensions en plastique arc-en-ciel, bar et miroirs en os de chameau… Du créatif et de l’inattendu. Même esprit de modernité dans les 27 chambres et suites toutes de blanc vêtues. Espaces fluides, accessoires high-tech, confort spacieux, matériaux nobles… Tout concourt à faire du Bab une halte urbaine à prix raisonnable.

Chambre à partir de 800 Dh.

Angle rue Mohamed El Beqal et bd Mansour Eddahbi. 05 24 43 52 50.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
About the author