Madame à Marrakech - 15 adresses pour manger marocain
2943
single,single-post,postid-2943,single-format-standard,no_animation,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

15 adresses pour manger marocain

Assyl

Plats créatifs, lieux historiques, adresses festives ou urbaines, en mode palace…il existe plus d’une façon d’apprécier la cuisine marocaine. A vous de choisir la (ou les !) vôtre.

Cuisine créative

ghizlane

Dar Rhizlane

Raffinée, chaleureuse, élégante, cette villa bourgeoise de l’Hivernage a tout pour plaire. Ici on revisite les grands classiques dans dans un jardin éclairé de mille lampions, lanternes et photophores. Au programme des réjouissances : pastilla de la côte aux fruits de mer ou au coquelet et aux amandes, cocktail de briouates aux quatre farces, tagine de dorade royale aux légumes croquants, agneau désossé façon M’rouzia, souris d’agneau confite au romarin et miel de l’Atlas, médaillon de poulet au citron confit. Et en dessert : M’Hencha aux fruits rouges, dôme de cornes de gazelles ou encore croustillant au chocolat et jus de chocolat au lait… On ne se lasse pas de sa cuisine généreuse et créative.

Menu 3 plats (entrée, plat, dessert), 400 Dh ; menu 4 plats, 500 Dh

Avenue Jnane El Harti, Hivernage
05 24 42 13 03

moha

Dar Moha

Qui n’a jamais entendu parler du talent légendaire du chef Moha Fedal, de sa cuisine hors pair ? S’offrir le luxe d’un dîner à Dar Moha, c’est également avoir le plaisir de goûter au charme des lieux : une bulle de tranquillité à l’orée de la médina, au vert d’un joli patio percé d’une piscine en zelliges. Pour la petite histoire, c’est à Pierre Balmain qu’appartenait autrefois la maison. Dans l’assiette, d’exquises saveurs flattent le palais : pastilla de pigeon à la cannelle, couscous de foie gras à l’huile d’argan, tajine de loup de mer et sa mosaïque de légumes, chakhchoukha aux pommes et safran, couscous de melon au miel de thym… Toujours de subtiles compositions mêlant avant-garde et tradition culinaire.

Menu : 530 Dh

81 rue Dar El Bacha, médina
05 24 38 64 00

jardins de la medina

Les Jardins de la Médina

Amoureux des étapes chic et charme, rendez-vous aux Jardins de la médina. Patio fleuri, végétation luxuriante, piscine sublime… Blotti dans le quartier de la Kasbah, cette ancienne demeure princière s’impose comme l’une des adresses les plus chics de la médina. Pilotée par l’excellente chef Sana Gamas, la table mêle recettes marocaines familiales et cuisine nouvelle. A la carte : salade d’épinards au citron confit, pavé de bar à la charmoula, tagine de crevettes royales, mourouzia de Fès au jarret de veau mijotée dans une sauce au miel, raisins secs et amandes, cassoulet berbère… Le festival de saveurs est partout. Addition moyenne, 450 Dh.

21 Derb Chtouka Kasbah
05 24 38 18 51

Lieux historiques

palaiSoleiman2

Palais Soleiman

Vous connaissiez le Palais Soleiman et vous étiez tombé sous le charme de cette ancienne demeure ? Vous allez adorer le Fafa’s, restaurant trendy, ouvert dans une des parties de ce palais du 19e siècle, autrefois réservée aux femmes. Zelliges émaillés, plafonds ouvragés, fresques sculptées, lustres Baccarat, banquettes en velours de Gènes, fauteuils Napoléon III, tables Art Déco… C’est dans un esprit chic et décontracté que les hôtes du palais peuvent désormais goûter à une cuisine marocaine raffinée. Vous aurez à choisir entre le serpentin de lotte et son émulsion épicée, le tajine de poisson farci, le couscous royal aux sept légumes, l’épaule d’agneau, la pastilla au lait croquante, le nougat glacé et ses aubergines confites, les baghrir farcis aux fruits… Ou comment vivre de l’intérieur le raffinement marocain dans toute sa splendeur.

Menus à 350, 450 ou 580 Dh.

Boulevard du 11 janvier
06 00 66 66 16

Riad Monceau

Ce petit bijou de l’architecture hispano mauresque, niché au calme d’une rue tranquille, mérite le détour. Petits salons intimes ouverts sur un patio andalous dallé de marbre de Carrare, terrasse au grand air bercé par une douce mélodie arabo andalouse… La tradition s’élève ici au rang d’art. L’assiette, délicate et subtile, associe les saveurs de la gastronomie marocaine traditionnelle et le raffinement hérité de la grande cuisine française. Préparé exclusivement à partir de produits frais, le Menu Dégustation – deux entrées, un plat et un dessert – est élaboré chaque jour en fonction du marché. Plus courte, la formule du Menu Tradition permet de goûter au couscous traditionnel. Avis aux amateurs de grands crus marocains, la maison collabore avec les meilleurs producteurs du Royaume.

Menu Dégustation, 450 Dh. Menu Tradition, 350 Dh.

Derb Jamâa, médina
05 24 42 96 46

monceau
DarZellij

Dar Zellij

Adresse gastronomique réputée, Dar Zellij est avant tout un riad d’exception du 17e siècle, admirablement restauré par son propriétaire Abdellatif Aït Ben Abdellah. C’est dans cette parenthèse hors du temps, que vous vous régalerez de pastillas, tajines, couscous… dans la plus pure des traditions marocaines !

Menu entre 350 et 760 Dh. Possibilité de dîner à la carte.

1 Kaasour, Sidi Ben Slimane
05 24 38 26 27

Dîners festifs

LotusPrivilège

Lotus Privilège

Spectacle et gastronomie, c’est ce que vous propose le Lotus Privilège. Dans cet élégant riad du 19e siècle, vous goûterez à une cuisine marocaine traditionnelle, à moins de ne préférer les plats revisités ou végétariens. Nos coups de coeurs ? Le tajine de caille aux dattes, le coquelet aux coings et le tajine de poisson au safran de Talioune. Côté ambiance, c’est un spectacle digne des Mille et Une Nuits qui vous attend ! Artistes arabo-andalous, danse orientale, gnaoua, acrobaties… viendront rythmer votre dîner. Belle soirée garantie ! Menu : 450 Dh. A la carte, entrées entre 130 et 150 Dh, plats entre 250 et 320 Dh, desserts entre 80 et 140 Dh.

9, Derb Sidi Ali Benhamdouch
Dar El Bacha
05 24 38 73 18/0661997919

azar

Azar

Si l’adresse affole les fans de cuisine libanaise, elle séduit aussi les amateurs de gastronomie marocaine. Illustration avec le tajine de poulet fermier au citron confit, le jarret de bœuf longuement mijoté ou encore le couscous royal et sa compotée d’oignons et raisins secs. Et si tout nous régale, c’est parce que les légumes sont bio, cultivés dans un potager à l’Ourika et les tagines, cuits dans des pots en terre, pour obtenir un goût inimitable. Enfin, on adore son ambiance terriblement cosy avec ses murs en zelliges de plâtre sculpté, son éclairage tamisé, ses gros coussins moelleux et son bar à chichas… Sans oublier le show de danseuses orientales qui défile tous les soirs dès 22h30. Addition moyenne, 350 Dh.

Rue de Yougoslavie
(côté boulevard Hassan II) Guéliz
05 24 43 0920

Comptoir Darna

En près de 20 ans, le Comptoir Darna est devenu un rendez- vous nocturne indétrônable. Dans une atmosphère orientale résolument branchée, les soirées sont longues. Elles débutent au bar ou dans le patio, pour continuer au restaurant et se terminer en beauté à l’étage. Tout au long de la soirée – et une partie de la nuit – la clientèle cosmopolite voit défiler des ballets de danseuses orientales, des gnaouas et des personnages insolites, avant de découvrir l’orchestre live et le Dj set en fin de soirée. Ambiance assurée du lundi au dimanche ! A la carte : briouates, pastilla, tajines, méchoui pour deux personnes, couscous… mais également des saveurs d’ailleurs, inspirées plus particulièrement de l’Asie. Addition moyenne : 450 Dh.

Avenue Echouhada
05244-37702

comptoir

Adresses urbaines

kilm

Le Kilim

Luminaires XXL en paille tressée, sols en ciment brossé, coussins kilim, seaux en maillechort transformés en lampes, verres beldi… C’est un petit bout de la médina que le Kilim importe en plein quartier du Guéliz. Puisée dans l’artisanat et la tradition marocaine, son inspiration a donné naissance à un lieu où règne une belle atmosphère. A la carte : une cuisine marocaine revisitée pleine de saveurs. Toasts de sardines, briouates au fromage et tomates confites, sandwich falafel, boulettes de viande aux aubergines, tajine de jarret d’agneau, chou-fleur à la sauce romesco, poulet grillé au curcuma, pudding aux dattes et aux noix, tarte aux prunes et frangipane… Entre 30 et 90 Dh pour les entrées, salades et sandwiches. Entre 85 Dh et 130 Dh pour les plats et grillades et 45 Dh pour les desserts.

Ouvert tous les jours de 8h à minuit.

Angle rue de la Liberté et rue Tarik Ibn Zyad, Guéliz
05 24 33 84 70

Ibzar

L’Ibzar

C’est le genre d’adresse qu’on devrait toujours avoir sous le coude pour un dîner en tête-à-tête, des retrouvailles en famille, des amis de passage… Avec ses plats exquis sublimés par une réalisation esthétique de haute volée, le L’Ibzar joue dans la cour des grands. Ces mets raffinés, c’est Assia, la propriétaire, qui les a puisés dans son propre répertoire de recettes. Et nos papillas en redemandent : trides, tangia marrakchia, tajine à la mode d’Essaouira, couscous d’agneau ou de boeuf, pastille au lait et fruits, bricks aux fruits fourrés et amandes.

Plats autour de 150 Dh, desserts de 70 à 90 Dh. Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 12h à 15h et de 19h à 23h.

Angle rue Ibn Aicha et rue Moulay Ali
Guéliz
05 24 42 04 02

Fassia

Al Fassia

Certes, le cadre est un peu vieillot… mais c’est une institution ! Depuis plus de 20 ans, Al Fassia propose une cuisine traditionnelle marocaine, préparée et servie par une équipe 100% féminine. Sa réputation n’est plus à faire. A la carte : salades, pastillas, harira, épaule d’agneau à partager, couscous, tajines et, bien sûr, pâtisseries marocaines.

Addition moyenne : 250 Dh.

55 Boulevard Mohamed Zerktouni
05244-34060

Version palaces

lalla

Mes’Lalla

Subtil mélange des saveurs du monde et du patrimoine culinaire marocain, le Mes’Lalla invite à la découverte d’une fine cuisine de voyages alliée aux grands classiques de la gastronomie marocaine. Il est l’adresse incontournable des fins gourmets à la recherche d’une expérience culinaire aux riches accents orientaux ! Une attention toute particulière est portée aux produits bio cultivés dans le potager du resort. Parmi les plats emblématiques: assortiments de briouates, tajine de saint pierre à la Tétouanaise ou souris d’agneau façon mrouzia aux raisins secs et amandes, pastilla aux fruits de mer de la baie de Dakhla, tangia marrakchia de jarret de boeuf… Côté déco, le duo d’architectes Gilles & Boissier, a opté pour une atmosphère chic et détendue, un design pur, avec quelques rappels contemporains de l’artisanat marocain comme les tapis de mosaïques de marbre noir et blanc, dont chaque pièce est ciselée à la main. Dans les bibliothèques en bois, des objets chinés dans les souks avoisinants. Aux murs, des H’ssira traditionnelles, ces panneaux de paille aux subtils motifs berbères. Traversé par une allée de colonnes épurées inspirées de l’architecture arabo- andalouse, le restaurant est séparé du Salon Berbère voisin par de hautes portes crénelées, clins d’oeil aux arches de l’ancienne mosquée de Cordoue.

Menu dégustation : 780 Dh. A la carte, comptez autour de 800 Dh. Ouvert tous les soirs de 19h à 23h

Mandarin Oriental Route du Golf Royal
05 24 29 89 08

Fairmont Royal Palm

Dans un décor authentique de zelliges, le restaurant Al Aïn du Fairmont Royal Palm vous entraîne dans l’univers des mille et une saveurs de la gastronomie marocaine. La carte met en valeur les épices et les condiments indispensables de la cuisine marocaine, mélange subtil raffiné des traditions arabes, berbères et moresques. A la carte : pastilla, gambas snackées à la chermoula, crème de lentilles aux artichauts, filet d’agneau en croûte d’épices douces, tajine marrakchia de boeuf, couscous et, pour finir, le jben belli d’Essaouira, le jawhara aux amandes ou encore un assortiment de pâtisseries marocaines.

Addition moyenne : 600 Dh hors boissons.

Km 12 route d’Amizmiz
05 24 48 78 00

fairmount

Plats créatifs, lieux historiques, adresses festives ou urbaines, en mode palace…il existe plus d’une façon d’apprécier la cuisine marocaine. A vous de choisir la (ou les !) vôtre.

Cuisine créative

ghizlane

Dar Rhizlane

Raffinée, chaleureuse, élégante, cette villa bourgeoise de l’Hivernage a tout pour plaire. Ici on revisite les grands classiques dans dans un jardin éclairé de mille lampions, lanternes et photophores. Au programme des réjouissances : pastilla de la côte aux fruits de mer ou au coquelet et aux amandes, cocktail de briouates aux quatre farces, tagine de dorade royale aux légumes croquants, agneau désossé façon M’rouzia, souris d’agneau confite au romarin et miel de l’Atlas, médaillon de poulet au citron confit. Et en dessert : M’Hencha aux fruits rouges, dôme de cornes de gazelles ou encore croustillant au chocolat et jus de chocolat au lait… On ne se lasse pas de sa cuisine généreuse et créative.

Menu 3 plats (entrée, plat, dessert), 400 Dh ; menu 4 plats, 500 Dh

Avenue Jnane El Harti, Hivernage
05 24 42 13 03

moha

Dar Moha

Qui n’a jamais entendu parler du talent légendaire du chef Moha Fedal, de sa cuisine hors pair ? S’offrir le luxe d’un dîner à Dar Moha, c’est également avoir le plaisir de goûter au charme des lieux : une bulle de tranquillité à l’orée de la médina, au vert d’un joli patio percé d’une piscine en zelliges. Pour la petite histoire, c’est à Pierre Balmain qu’appartenait autrefois la maison. Dans l’assiette, d’exquises saveurs flattent le palais : pastilla de pigeon à la cannelle, couscous de foie gras à l’huile d’argan, tajine de loup de mer et sa mosaïque de légumes, chakhchoukha aux pommes et safran, couscous de melon au miel de thym… Toujours de subtiles compositions mêlant avant-garde et tradition culinaire.

Menu : 530 Dh

81 rue Dar El Bacha, médina
05 24 38 64 00

jardins de la medina

Les Jardins de la Médina

Amoureux des étapes chic et charme, rendez-vous aux Jardins de la médina. Patio fleuri, végétation luxuriante, piscine sublime… Blotti dans le quartier de la Kasbah, cette ancienne demeure princière s’impose comme l’une des adresses les plus chics de la médina. Pilotée par l’excellente chef Sana Gamas, la table mêle recettes marocaines familiales et cuisine nouvelle. A la carte : salade d’épinards au citron confit, pavé de bar à la charmoula, tagine de crevettes royales, mourouzia de Fès au jarret de veau mijotée dans une sauce au miel, raisins secs et amandes, cassoulet berbère… Le festival de saveurs est partout. Addition moyenne, 450 Dh.

21 Derb Chtouka Kasbah
05 24 38 18 51

Lieux historiques

palaiSoleiman2

Palais Soleiman

Vous connaissiez le Palais Soleiman et vous étiez tombé sous le charme de cette ancienne demeure ? Vous allez adorer le Fafa’s, restaurant trendy, ouvert dans une des parties de ce palais du 19e siècle, autrefois réservée aux femmes. Zelliges émaillés, plafonds ouvragés, fresques sculptées, lustres Baccarat, banquettes en velours de Gènes, fauteuils Napoléon III, tables Art Déco… C’est dans un esprit chic et décontracté que les hôtes du palais peuvent désormais goûter à une cuisine marocaine raffinée. Vous aurez à choisir entre le serpentin de lotte et son émulsion épicée, le tajine de poisson farci, le couscous royal aux sept légumes, l’épaule d’agneau, la pastilla au lait croquante, le nougat glacé et ses aubergines confites, les baghrir farcis aux fruits… Ou comment vivre de l’intérieur le raffinement marocain dans toute sa splendeur.

Menus à 350, 450 ou 580 Dh.

Boulevard du 11 janvier
06 00 66 66 16

monceau

Riad Monceau

Ce petit bijou de l’architecture hispano mauresque, niché au calme d’une rue tranquille, mérite le détour. Petits salons intimes ouverts sur un patio andalous dallé de marbre de Carrare, terrasse au grand air bercé par une douce mélodie arabo andalouse… La tradition s’élève ici au rang d’art. L’assiette, délicate et subtile, associe les saveurs de la gastronomie marocaine traditionnelle et le raffinement hérité de la grande cuisine française. Préparé exclusivement à partir de produits frais, le Menu Dégustation – deux entrées, un plat et un dessert – est élaboré chaque jour en fonction du marché. Plus courte, la formule du Menu Tradition permet de goûter au couscous traditionnel. Avis aux amateurs de grands crus marocains, la maison collabore avec les meilleurs producteurs du Royaume.

Menu Dégustation, 450 Dh. Menu Tradition, 350 Dh.

Derb Jamâa, médina
05 24 42 96 46

DarZellij

Dar Zellij

Adresse gastronomique réputée, Dar Zellij est avant tout un riad d’exception du 17e siècle, admirablement restauré par son propriétaire Abdellatif Aït Ben Abdellah. C’est dans cette parenthèse hors du temps, que vous vous régalerez de pastillas, tajines, couscous… dans la plus pure des traditions marocaines !

Menu entre 350 et 760 Dh. Possibilité de dîner à la carte.

1 Kaasour, Sidi Ben Slimane
05 24 38 26 27

Dîners festifs

LotusPrivilège

Lotus Privilège

Spectacle et gastronomie, c’est ce que vous propose le Lotus Privilège. Dans cet élégant riad du 19e siècle, vous goûterez à une cuisine marocaine traditionnelle, à moins de ne préférer les plats revisités ou végétariens. Nos coups de coeurs ? Le tajine de caille aux dattes, le coquelet aux coings et le tajine de poisson au safran de Talioune. Côté ambiance, c’est un spectacle digne des Mille et Une Nuits qui vous attend ! Artistes arabo-andalous, danse orientale, gnaoua, acrobaties… viendront rythmer votre dîner. Belle soirée garantie ! Menu : 450 Dh. A la carte, entrées entre 130 et 150 Dh, plats entre 250 et 320 Dh, desserts entre 80 et 140 Dh.

9, Derb Sidi Ali Benhamdouch
Dar El Bacha
05 24 38 73 18/0661997919

azar

Azar

Si l’adresse affole les fans de cuisine libanaise, elle séduit aussi les amateurs de gastronomie marocaine. Illustration avec le tajine de poulet fermier au citron confit, le jarret de bœuf longuement mijoté ou encore le couscous royal et sa compotée d’oignons et raisins secs. Et si tout nous régale, c’est parce que les légumes sont bio, cultivés dans un potager à l’Ourika et les tagines, cuits dans des pots en terre, pour obtenir un goût inimitable. Enfin, on adore son ambiance terriblement cosy avec ses murs en zelliges de plâtre sculpté, son éclairage tamisé, ses gros coussins moelleux et son bar à chichas… Sans oublier le show de danseuses orientales qui défile tous les soirs dès 22h30. Addition moyenne, 350 Dh.

Rue de Yougoslavie
(côté boulevard Hassan II) Guéliz
05 24 43 0920

comptoir

Comptoir Darna

En près de 20 ans, le Comptoir Darna est devenu un rendez- vous nocturne indétrônable. Dans une atmosphère orientale résolument branchée, les soirées sont longues. Elles débutent au bar ou dans le patio, pour continuer au restaurant et se terminer en beauté à l’étage. Tout au long de la soirée – et une partie de la nuit – la clientèle cosmopolite voit défiler des ballets de danseuses orientales, des gnaouas et des personnages insolites, avant de découvrir l’orchestre live et le Dj set en fin de soirée. Ambiance assurée du lundi au dimanche ! A la carte : briouates, pastilla, tajines, méchoui pour deux personnes, couscous… mais également des saveurs d’ailleurs, inspirées plus particulièrement de l’Asie. Addition moyenne : 450 Dh.

Avenue Echouhada
05244-37702

Adresses urbaines

kilm

Le Kilim

Luminaires XXL en paille tressée, sols en ciment brossé, coussins kilim, seaux en maillechort transformés en lampes, verres beldi… C’est un petit bout de la médina que le Kilim importe en plein quartier du Guéliz. Puisée dans l’artisanat et la tradition marocaine, son inspiration a donné naissance à un lieu où règne une belle atmosphère. A la carte : une cuisine marocaine revisitée pleine de saveurs. Toasts de sardines, briouates au fromage et tomates confites, sandwich falafel, boulettes de viande aux aubergines, tajine de jarret d’agneau, chou-fleur à la sauce romesco, poulet grillé au curcuma, pudding aux dattes et aux noix, tarte aux prunes et frangipane… Entre 30 et 90 Dh pour les entrées, salades et sandwiches. Entre 85 Dh et 130 Dh pour les plats et grillades et 45 Dh pour les desserts.

Ouvert tous les jours de 8h à minuit.

Angle rue de la Liberté et rue Tarik Ibn Zyad, Guéliz
05 24 33 84 70

Ibzar

L’Ibzar

C’est le genre d’adresse qu’on devrait toujours avoir sous le coude pour un dîner en tête-à-tête, des retrouvailles en famille, des amis de passage… Avec ses plats exquis sublimés par une réalisation esthétique de haute volée, le L’Ibzar joue dans la cour des grands. Ces mets raffinés, c’est Assia, la propriétaire, qui les a puisés dans son propre répertoire de recettes. Et nos papillas en redemandent : trides, tangia marrakchia, tajine à la mode d’Essaouira, couscous d’agneau ou de boeuf, pastille au lait et fruits, bricks aux fruits fourrés et amandes.

Plats autour de 150 Dh, desserts de 70 à 90 Dh. Ouvert tous les jours (sauf le dimanche) de 12h à 15h et de 19h à 23h.

Angle rue Ibn Aicha et rue Moulay Ali
Guéliz
05 24 42 04 02

Fassia

Al Fassia

Certes, le cadre est un peu vieillot… mais c’est une institution ! Depuis plus de 20 ans, Al Fassia propose une cuisine traditionnelle marocaine, préparée et servie par une équipe 100% féminine. Sa réputation n’est plus à faire. A la carte : salades, pastillas, harira, épaule d’agneau à partager, couscous, tajines et, bien sûr, pâtisseries marocaines.

Addition moyenne : 250 Dh.

55 Boulevard Mohamed Zerktouni
05244-34060

Version palaces

lalla

Mes’Lalla

Subtil mélange des saveurs du monde et du patrimoine culinaire marocain, le Mes’Lalla invite à la découverte d’une fine cuisine de voyages alliée aux grands classiques de la gastronomie marocaine. Il est l’adresse incontournable des fins gourmets à la recherche d’une expérience culinaire aux riches accents orientaux ! Une attention toute particulière est portée aux produits bio cultivés dans le potager du resort. Parmi les plats emblématiques: assortiments de briouates, tajine de saint pierre à la Tétouanaise ou souris d’agneau façon mrouzia aux raisins secs et amandes, pastilla aux fruits de mer de la baie de Dakhla, tangia marrakchia de jarret de boeuf… Côté déco, le duo d’architectes Gilles & Boissier, a opté pour une atmosphère chic et détendue, un design pur, avec quelques rappels contemporains de l’artisanat marocain comme les tapis de mosaïques de marbre noir et blanc, dont chaque pièce est ciselée à la main. Dans les bibliothèques en bois, des objets chinés dans les souks avoisinants. Aux murs, des H’ssira traditionnelles, ces panneaux de paille aux subtils motifs berbères. Traversé par une allée de colonnes épurées inspirées de l’architecture arabo- andalouse, le restaurant est séparé du Salon Berbère voisin par de hautes portes crénelées, clins d’oeil aux arches de l’ancienne mosquée de Cordoue.

Menu dégustation : 780 Dh. A la carte, comptez autour de 800 Dh. Ouvert tous les soirs de 19h à 23h

Mandarin Oriental Route du Golf Royal
05 24 29 89 08

fairmount

Fairmont Royal Palm

Dans un décor authentique de zelliges, le restaurant Al Aïn du Fairmont Royal Palm vous entraîne dans l’univers des mille et une saveurs de la gastronomie marocaine. La carte met en valeur les épices et les condiments indispensables de la cuisine marocaine, mélange subtil raffiné des traditions arabes, berbères et moresques. A la carte : pastilla, gambas snackées à la chermoula, crème de lentilles aux artichauts, filet d’agneau en croûte d’épices douces, tajine marrakchia de boeuf, couscous et, pour finir, le jben belli d’Essaouira, le jawhara aux amandes ou encore un assortiment de pâtisseries marocaines.

Addition moyenne : 600 Dh hors boissons.

Km 12 route d’Amizmiz
05 24 48 78 00

lion

La Cour des Lions

Qui ne connaît pas Le Mansouria à Paris ? Référence dans le monde de la gastronomie marocaine, il doit sa réputation à son chef : Fatéma Hal. Depuis plus de trente ans, elle offre à ses convives « une cuisine d’amour et de patience » faite de plats traditionnels oubliés. Généreuse, variée, salée, sucrée, sa cuisine joue sur les gammes d’épices pour créer l’accord parfait, pour donner le ton juste. Aujourd’hui, c’est à La Cour des Lions, le restaurant gastronomique du Palace Es Saadi, que Fatema Hal officie. Souris d’agneau longuement mijotée, couscous des villes côtières, mourouzia au ras el hanout… On se régale de toutes ces saveurs marocaines savamment travaillées.

Menus à 390 Dh, 530 Dh et 610 Dh. Possibilité de dîner à la carte.

Palace Es Saadi
Rue Ibrahim El Mazini Hivernage
05 24 33 74 00

lion

La Cour des Lions

Qui ne connaît pas Le Mansouria à Paris ? Référence dans le monde de la gastronomie marocaine, il doit sa réputation à son chef : Fatéma Hal. Depuis plus de trente ans, elle offre à ses convives « une cuisine d’amour et de patience » faite de plats traditionnels oubliés. Généreuse, variée, salée, sucrée, sa cuisine joue sur les gammes d’épices pour créer l’accord parfait, pour donner le ton juste. Aujourd’hui, c’est à La Cour des Lions, le restaurant gastronomique du Palace Es Saadi, que Fatema Hal officie. Souris d’agneau longuement mijotée, couscous des villes côtières, mourouzia au ras el hanout… On se régale de toutes ces saveurs marocaines savamment travaillées.

Menus à 390 Dh, 530 Dh et 610 Dh. Possibilité de dîner à la carte.

Palace Es Saadi
Rue Ibrahim El Mazini Hivernage
05 24 33 74 00

Amanjena

Amanjena

Un voyage des sens dans un écrin épuré majestueusement arabo-mauresque… Autour d’un patio inondé de lumière et d’oliviers centenaires, se dresse le restaurant marocain d’Amanjena. Des mets authentiques délicatement concoctés selon les codes de la haute gastronomie marocaine. A la carte : briouates, pastilla aux fruits de mer, salade de crevettes à la chakchouka, tangia au jarret de boeuf, brochettes de lotte marinée au safran, coquelet rôti, tajine de saumon, couscous royal, épaule d’agneau rôtie à la sauce safranée…

Amanjena

Amanjena

Un voyage des sens dans un écrin épuré majestueusement arabo-mauresque… Autour d’un patio inondé de lumière et d’oliviers centenaires, se dresse le restaurant marocain d’Amanjena. Des mets authentiques délicatement concoctés selon les codes de la haute gastronomie marocaine. A la carte : briouates, pastilla aux fruits de mer, salade de crevettes à la chakchouka, tangia au jarret de boeuf, brochettes de lotte marinée au safran, coquelet rôti, tajine de saumon, couscous royal, épaule d’agneau rôtie à la sauce safranée…

Pour la saison des fêtes, le restaurant propose également la carte du nouveau concept méditerranéen Arva. Une expérience culinaire interprétée par le chef exécutif Gianluca Re Fraschini – il a travaillé avec de grands noms de la cuisine tels Gualtiero Marchesi, Angelo Paracucchi, Pierre Gagnaire, Michelin Pierre Orsi, Albert Roux… – en harmonie avec l’esprit de la cuisine traditionnelle italienne. Pas étonnant que la famille Ferragamo, propriétaire de la célèbre marque Italienne, ait personnellement fait appel à sa créativité en tant que chef privé, plusieurs étés, pour sa villa du Chianti, en Toscane !

Addition moyenne : 600 Dh hors boissons

Km 12 route de Ouarzazate
05 24 39 90 00

Pour la saison des fêtes, le restaurant propose également la carte du nouveau concept méditerranéen Arva. Une expérience culinaire interprétée par le chef exécutif Gianluca Re Fraschini – il a travaillé avec de grands noms de la cuisine tels Gualtiero Marchesi, Angelo Paracucchi, Pierre Gagnaire, Michelin Pierre Orsi, Albert Roux… – en harmonie avec l’esprit de la cuisine traditionnelle italienne. Pas étonnant que la famille Ferragamo, propriétaire de la célèbre marque Italienne, ait personnellement fait appel à sa créativité en tant que chef privé, plusieurs étés, pour sa villa du Chianti, en Toscane !

Addition moyenne : 600 Dh hors boissons

Km 12 route de Ouarzazate
05 24 39 90 00

Assyl

Assyl by Selman

Erigée de main de maître par les meilleurs artisans, cette adresse gastronomique a été installée dans le pavillon qui prolonge la piscine du Selman Marrakech. Assyl rend hommage aux patrimoines arabo- mauresque et ottoman : broderies, délicates enluminures à la feuille d’or, arabesques, bois sculpté, chandeliers en cristal, matériaux nobles… Un décor cosy et romantique dissimulé derrière des moucharabiehs, orné de pièces uniques appartenant à la collection privée des propriétaires. La tradition orientale est ici de mise, mettant en exergue les codes de la bourgeoisie marocaine pour laquelle l’art de recevoir est une seconde nature. Un service discret et soigné dévoile une cuisine traditionnelle. A la carte : pastilla aux fruits de mer et vermicelles, farandole de briouates, tajine de lotte à l’argan, tangia marrakchia, coquelet fermier farci aux amandes et fruits secs, mhancha aux amandes, pastilla au lait… L’idéal ? S’y prendre 24h à l’avance et commander des trides au poulet fermier ou une épaule d’agneau, à partager à deux.

Entrées de 140 à 220 Dh, plats de 220 à 310 Dh, desserts 120 Dh.

Selman Marrakech Km 5, route d’Amizmiz
05 24 45 96 00

Assyl

Assyl by Selman

Erigée de main de maître par les meilleurs artisans, cette adresse gastronomique a été installée dans le pavillon qui prolonge la piscine du Selman Marrakech. Assyl rend hommage aux patrimoines arabo- mauresque et ottoman : broderies, délicates enluminures à la feuille d’or, arabesques, bois sculpté, chandeliers en cristal, matériaux nobles… Un décor cosy et romantique dissimulé derrière des moucharabiehs, orné de pièces uniques appartenant à la collection privée des propriétaires. La tradition orientale est ici de mise, mettant en exergue les codes de la bourgeoisie marocaine pour laquelle l’art de recevoir est une seconde nature. Un service discret et soigné dévoile une cuisine traditionnelle. A la carte : pastilla aux fruits de mer et vermicelles, farandole de briouates, tajine de lotte à l’argan, tangia marrakchia, coquelet fermier farci aux amandes et fruits secs, mhancha aux amandes, pastilla au lait… L’idéal ? S’y prendre 24h à l’avance et commander des trides au poulet fermier ou une épaule d’agneau, à partager à deux.

Entrées de 140 à 220 Dh, plats de 220 à 310 Dh, desserts 120 Dh.

Selman Marrakech Km 5, route d’Amizmiz
05 24 45 96 00

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
About the author