Madame à Marrakech - La Place des Epices en 15 adresses
2388
single,single-post,postid-2388,single-format-standard,no_animation,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

La Place des Epices en 15 adresses

place-des-epices-header

Appelée également Rahba Ladima, c’est sur cette place, au coeur des souks, qu’étaient autrefois vendus les esclaves. Aujourd’hui, ce sont surtout des chapeaux, des paniers et bien entendu des épices que vous y trouverez. Place très animée, elle offre un spectacle dont on ne se lasse pas. C’est également tout autour de cette place que vous pourrez  prendre un cours de cuisine, faire un escape game, siroter un thé sur un rooftop, shopper chez un créateur… On vous dit tout en 15 adresses incontournables !

A faire / A voir

EscapeGame

Un escape game

Amateurs d’énigmes et d’adrénaline, vous allez adorer Escape the Médina, le premier escape game à ouvrir dans un riad, à quelques encablures de la place des épices.

Le principe ? Par équipe de 2 à 6, vous avez une heure pour mener à bien votre mission, enfermés dans une pièce aux décors plus que réalistes. Pour cela, il vous faudra résoudre des énigmes et trouver des passages secrets en surveillant le décompte des minutes.

Trois défis au choix : Sauvez Shérazade empoisonnée par la principale concubine du Sultan, Shérazade risque la mort si vous ne trouvez pas l’antidote -, Le 7e voyage de Sinbad – embarqué à bord d’un bateau, il vous faut découvrir trois objets cachés -, L’homme qui en savait trop – chasse au trésor dans les ruelles de la médina pour retrouver le petit Hank kidnappé.
200 Dh par personne. 150 Dh pour les moins de 25 ans et les familles, hors weekends et avant 19h.

53 derb N’Khal, (près de la place des épices) – 05 24 38 11 47

les-epices-3

Le Musée Boucharouite

C’est dans un charmant petit riad du 18e siècle que le Musée Boucharouite accueille les visiteurs pour une pause hors du temps.

Dédié à toutes les formes d’art populaire, le musée est principalement articulé autour des tapis Boucharouites et Zindekh, joyaux de créativité tissés ou brodés par des femmes marocaines, artistes «sans le savoir», à partir du recyclage de leurs effets personnels.

A voir jusqu’au 14 juillet, L’âme du fil, un hommage photographique aux brodeuses et tisserandes marocaines réalisé par Ly Lagazelle.

Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9h30 à 18h. Entrée : 40 Dh.

Azbeste, 107 derb El Cadi – 05 24 38 38 87

epices-15

Riad Yima

A deux pas de la place des épices, le riad Yima de Hassan Hajjaj reproduit fidèlement l’univers de détournement des images de la société de consommation de l’artiste. Tout y est coloré, impertinent, à cette nuance près que chez Hajjaj l’humour n’est jamais féroce.

Babouches estampillées Vuitton, djellabas sérigraphiées, bidons de peinture-tabourets, panneaux de signalisation-tables basses… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine.

Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 18 h et le dimanche sur rendez-vous.

52 derb Aarjane, Rahba Lkdima – 05 24 39 19 87 06 67 23 09 95

mouassin

Le Musée Mouassine

Rénover un riad du 17e siècle pour l’ouvrir au grand public, lui faire découvrir ce joyau architectural et la richesse des arts du Maroc en général, tel est l’objectif de ce très beau musée. Plâtres peints à l’intérieur et à l’extérieur, plafonds et auvents de bois peints, zelliges… de nombreux éléments étaient intacts. Il ne restait qu’à restituer les parties manquantes. Trois mots d’ordre : utiliser les techniques anciennes, faire appel à un savoir-faire ancestral et recourir aux matériaux traditionnels.

La plus belle réalisation réside dans la restauration de la douiria, l’appartement de réception, d’où on accède par un escalier indépendant. Véritable musée des arts décoratifs du Maroc, on y découvre divers styles qui ont inspiré plus d’un artiste à travers les décennies.

A découvrir jusqu’au 31 décembre, une exposition sur la vie quotidienne au Maroc.

Ouvert tous les jours sauf le vendredi, de 10h à 18h.

Entrée : 30 Dh

4, Derb el Hammam, quartier Mouassine

05 24 37 77 92

les-epices-14

Prendre un cours de cuisine

S’initier aux secrets de la cuisine marocaine dans un très beau riad, c’est ce que vous proposent les ateliers Lotus Chef. En petits groupes ou en solo, vous apprendrez à utiliser les ingrédients traditionnels pour confectionner, une fois chez vous, un vrai repas élaboré dans la plus pure tradition de la cuisine familiale. Vous serez également initié à l’élaboration de plats typiques marocains tels que le couscous, le tagine, ou encore le pain marocain.

Cours de 3 heures : 550 Dh.

Lotus Chef – 22, Fhal Zefriti, quartier Ksour 05 24 44 14 06 / 06 61 62 69 44

Shopping

les-epices-9

Art.Ouarzazate

Envie d’une veste, d’un manteau ou d’une robe très original ? Une seule adresse : Art.
Ouarzazate. Ici, le cuir est certifié Eco (sans acide de tannerie ni teinture chimique) et la fourrure récupérée des armoires de grands-mères. On craque pour les petits gilets en canevas et tissus précieux (eux aussi chinés dans des placards sans âge) à la fourrure tournée vers l’intérieur. Un conseil : prévoyez de passer du temps dans l’antre de ce créateur de génie. Il vous faudra d’abord tout essayer avant de mettre un temps fou à vous décider… pour finalement opter pour l’option princesse : choisir son cuir, son tissu, ses galons. Du sur-mesure comme il ne s’en fait plus !

15 rue Rahba Kedima – 06 48 58 48 33

les-epices-12

Chez le Berbère

Le succès des tapis Boucharouite et Beni Ouraine est tel qu’on les voit sur tous les blogs déco. Résultat, ils s’arrachent à prix d’or sur les sites spécialisés. Spécificité des tribus rurales du Maroc, les boucharouites sont tissés à la main par les femmes berbères à partir de tissus recyclés. Chiffons, bouts de coton, fibres de laine, nylon ou matières synthétiques forment des oeuvres uniques aux couleurs vives qu’on érige en totem déco au sol comme au mur. Quant aux Beni Ouraine, ce sont ces jolis tapis en laine blanc cassé, relevés de lignes géométriques noires, roses, bleues ou encore grises. Au souk des tapis, nous avons notre adresse : Chez le Berbère ! Avec Mohamed, pas de surprise, vous paierez le prix juste.

Souk des tapis, numéro 7 – 06 59 96 96 45

coop-1

Coopérative des tisserands

Ah les fameuses pompom blankets, elles nous font de l’oeil sur les magazines lifestyle avec leurs jolis pompons de laine… Entièrement tissées à la main et teintées artisanalement, elles sont parfaites pour réconforter son chez soi, en dessus de lit ou en jeté de canapé. A la coopérative artisanale, vous trouverez une multitude de modèles à des prix plus que corrects.

Coopérative artisanale Ennahda – 47 souk Esstailia 06 73 14 06 50 / 06 72 86 17 12

boom

Bloom

Passez le seuil, et préparez-vous au coup de foudre… Nulle ne saurait résister à tous ces modèles de sacs aux déclinaisons étourdissantes de fantaisies bien tempérées.

Chez Bloom, depuis le choix du cuir, de la couleur, du format, des anses, jusqu’aux finitions de tressage et de broderie, tout n’est que délicatesse. Ajoutez à cela un emplacement idéal : rien de moins que la jolie Place des épices. Comme les échoppes voisines, la boutique ne dispose que d’un petit espace : 12 m2, tout en élégance et en féminité. Bloom, c’est une marque qui se veut atemporelle. Classiques par leurs formes, leurs qualités de cuir et de coutures, les sacs ont chacun leur petite poésie, haute en couleur.

Place des épices – 06 65 73 62 72

sissi

Sissi Morocco

Le terrain de jeu favori de Sissi Morocco ? Les coussins ! Chacun est conçu et serigraphié – des visages des femmes berbères, reproductions de cartes postales anciennes – avec l’attention que l’on pourrait porter à une composition artistique.
Les poufs, plaids ainsi que les accessoires de mode – pochettes et sacs en hommage aux femmes berbères, étoles et tuniques brodées main – font aussi partie des jolies créations de la marque. A découvrir dans la petite boutique, sur la place des épices.

Place des épices (entre le Nomad et le Café des épices) – 06 23 31 36 52

Où dormir ?

RiadDanka

Riad Danka

Riad Danka, c’est un peu notre adresse chouchou… En premier lieu, on aime sa situation géographique. A deux pas de la charmante place des épices, il permet de sillonner les souks de long en large et en travers en étant au centre de tout. En second, on aime sa déco à la fois chic et épurée qui joue avec élégance sur les blancs, les gris et les noirs. Mais ce que l’on préfère avant tout, c’est l’accueil des propriétaires, Lilian et Carl.

Bons plans, petites adresses, conseils avisés… Ils vous concocteront un séjour sur-mesure ! A partir de 1 200 Dh la chambre double.

141 Derb Arjane, Rahba Lakdima

05 24 44 04 04 / 06 69 75 33 99

Où déjeuner ?

les-epices-8

Shtatto

Imaginez un lieu où trouver les créateurs les plus talentueux du Maroc, prendre un café ou déjeuner, admirer une vue à 360 sur toute la médina… Bienvenue à Shtatto ! Ancienne fabrique de tamis (les shtattos), elle avait pour particularité d’être exploitée par des juifs pour tamiser la farine casher. C’est ici également que travaillaient les parents de Tahar. Son idée, exploiter ce lieu à la particularité unique : une terrasse tellement haute que rien ne vient obstruer la vue sur des kilomètres. Pour cela, il s’entoure de créatifs. En premier, Anne Favier pour la déco (c’est à elle que l’on doit La Terrasse des Epices et Le Jardin). On aime les parasols géométriques et horizontaux en paille que l’on bouge avec le soleil, les banquettes vertes ombragées de palmiers et de bananiers, les petites tables octogonales, le bar mi-paille, mi-ciment brossé. A la carte : des jus faits maison, des salades et des sandwichs. Mais ce que l’on aime surtout, ce sont les boutiques ouvertes à chacun des niveaux par des créateurs de talent.
Au rez-de-chaussée, on trouve l’univers kitch et ludique de Hassan Hajjaj (dont les tee-shirts sont portés par les serveurs et le patron himself sur la terrasse). Au premier étage, le créateur Amine Bendriouich et ses invités (Saïd Mahrouf, Yassine Mourabite, New Tanger, Whare, bijoux Alama, Vida Vintage…), face à Lup31 (des objets du quotidien détournés par Ludovic Petit). Quant au deuxième étage, il se partage entre le coiffeur Nature et les sacs signés Nassire.

Addition moyenne : 150 Dh. 81, Derb Nkhal, Rahba Lakdima (place des épices) – 05 24 37 55 38

les-epices-4

Le Nomad

Au détour d’une ruelle, près de la Place des Epices, on a tout de suite envie de s’arrêter un bon moment au Nomad. Trois étages à la déco sobre, quelques touches rétro, des carrelages noirs et blancs, des fauteuils en osier, des coussins en kilim… De 11h à 23h, chaque jour, on peut tester une cuisine actuelle aux inspirations marocaines. Mezzés et pain maison au yaourt, croquettes aux courgettes et au fromage, tartelette aux sardines et à la tapenade… Côté marocain, on savoure les brochettes d’agneau et de poulet aux épices, les tagines et le green couscous. En dessert, on se laisse tenter par une poire pochée et sa boule de glace… ou simplement par un café au comptoir noir et blanc sur la terrasse. Le soir, à la lumière des guirlandes en osier, une clientèle cosmopolite se retrouve autour d’un bon repas, la si vivante Place des épices en contrebas. Addition moyenne :200 Dh.

Derb Aarjan, Place des épices. 05 24 38 16 09

les-epices-11

Le Café des épices

Pas d’effets déco, juste un parti pris d’authenticité pour ce café que le Tout-Marrakech adore. Aux beaux jours, on s’installe sur la petite terrasse, avec vue sur la très pittoresque place des épices.
Et quand la chaleur devient trop oppressante, on reste sous la climatisation du rez-de-chaussée, et on se repait d’un sandwich ou d’un Tagine avant de retourner flâner. Un lieu incontournable !

Addition moyenne : 120 Dh. 75, place des épices 05 24 39 17 70

Appelée également Rahba Ladima, c’est sur cette place, au coeur des souks, qu’étaient autrefois vendus les esclaves. Aujourd’hui, ce sont surtout des chapeaux, des paniers et bien entendu des épices que vous y trouverez. Place très animée, elle offre un spectacle dont on ne se lasse pas. C’est également tout autour de cette place que vous pourrez  prendre un cours de cuisine, faire un escape game, siroter un thé sur un rooftop, shopper chez un créateur… On vous dit tout en 15 adresses incontournables !

A faire / A voir

EscapeGame

Un escape game

Amateurs d’énigmes et d’adrénaline, vous allez adorer Escape the Médina, le premier escape game à ouvrir dans un riad, à quelques encablures de la place des épices.

Le principe ? Par équipe de 2 à 6, vous avez une heure pour mener à bien votre mission, enfermés dans une pièce aux décors plus que réalistes. Pour cela, il vous faudra résoudre des énigmes et trouver des passages secrets en surveillant le décompte des minutes.

Trois défis au choix : Sauvez Shérazade empoisonnée par la principale concubine du Sultan, Shérazade risque la mort si vous ne trouvez pas l’antidote -, Le 7e voyage de Sinbad – embarqué à bord d’un bateau, il vous faut découvrir trois objets cachés -, L’homme qui en savait trop – chasse au trésor dans les ruelles de la médina pour retrouver le petit Hank kidnappé.
200 Dh par personne. 150 Dh pour les moins de 25 ans et les familles, hors weekends et avant 19h.

53 derb N’Khal, (près de la place des épices) – 05 24 38 11 47

les-epices-3

Le Musée Boucharouite

C’est dans un charmant petit riad du 18e siècle que le Musée Boucharouite accueille les visiteurs pour une pause hors du temps.

Dédié à toutes les formes d’art populaire, le musée est principalement articulé autour des tapis Boucharouites et Zindekh, joyaux de créativité tissés ou brodés par des femmes marocaines, artistes «sans le savoir», à partir du recyclage de leurs effets personnels.

A voir jusqu’au 14 juillet, L’âme du fil, un hommage photographique aux brodeuses et tisserandes marocaines réalisé par Ly Lagazelle.

Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9h30 à 18h. Entrée : 40 Dh.

Azbeste, 107 derb El Cadi – 05 24 38 38 87

epices-15

Riad Yima

A deux pas de la place des épices, le riad Yima de Hassan Hajjaj reproduit fidèlement l’univers de détournement des images de la société de consommation de l’artiste. Tout y est coloré, impertinent, à cette nuance près que chez Hajjaj l’humour n’est jamais féroce.

Babouches estampillées Vuitton, djellabas sérigraphiées, bidons de peinture-tabourets, panneaux de signalisation-tables basses… Ses créations post-modernes reflètent un regard critique plein de tendresse pour la culture populaire marocaine.

Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 18 h et le dimanche sur rendez-vous.

52 derb Aarjane, Rahba Lkdima – 05 24 39 19 87 06 67 23 09 95

mouassin

Le Musée Mouassine

Rénover un riad du 17e siècle pour l’ouvrir au grand public, lui faire découvrir ce joyau architectural et la richesse des arts du Maroc en général, tel est l’objectif de ce très beau musée. Plâtres peints à l’intérieur et à l’extérieur, plafonds et auvents de bois peints, zelliges… de nombreux éléments étaient intacts. Il ne restait qu’à restituer les parties manquantes. Trois mots d’ordre : utiliser les techniques anciennes, faire appel à un savoir-faire ancestral et recourir aux matériaux traditionnels.

La plus belle réalisation réside dans la restauration de la douiria, l’appartement de réception, d’où on accède par un escalier indépendant. Véritable musée des arts décoratifs du Maroc, on y découvre divers styles qui ont inspiré plus d’un artiste à travers les décennies.

A découvrir jusqu’au 31 décembre, une exposition sur la vie quotidienne au Maroc.

Ouvert tous les jours sauf le vendredi, de 10h à 18h.

Entrée : 30 Dh

4, Derb el Hammam, quartier Mouassine

05 24 37 77 92

les-epices-14

Prendre un cours de cuisine

S’initier aux secrets de la cuisine marocaine dans un très beau riad, c’est ce que vous proposent les ateliers Lotus Chef. En petits groupes ou en solo, vous apprendrez à utiliser les ingrédients traditionnels pour confectionner, une fois chez vous, un vrai repas élaboré dans la plus pure tradition de la cuisine familiale. Vous serez également initié à l’élaboration de plats typiques marocains tels que le couscous, le tagine, ou encore le pain marocain.

Cours de 3 heures : 550 Dh.

Lotus Chef – 22, Fhal Zefriti, quartier Ksour 05 24 44 14 06 / 06 61 62 69 44

Shopping

les-epices-9

Art.Ouarzazate

Envie d’une veste, d’un manteau ou d’une robe très original ? Une seule adresse : Art.
Ouarzazate. Ici, le cuir est certifié Eco (sans acide de tannerie ni teinture chimique) et la fourrure récupérée des armoires de grands-mères. On craque pour les petits gilets en canevas et tissus précieux (eux aussi chinés dans des placards sans âge) à la fourrure tournée vers l’intérieur. Un conseil : prévoyez de passer du temps dans l’antre de ce créateur de génie. Il vous faudra d’abord tout essayer avant de mettre un temps fou à vous décider… pour finalement opter pour l’option princesse : choisir son cuir, son tissu, ses galons. Du sur-mesure comme il ne s’en fait plus !

15 rue Rahba Kedima – 06 48 58 48 33

les-epices-12

Chez le Berbère

Le succès des tapis Boucharouite et Beni Ouraine est tel qu’on les voit sur tous les blogs déco. Résultat, ils s’arrachent à prix d’or sur les sites spécialisés. Spécificité des tribus rurales du Maroc, les boucharouites sont tissés à la main par les femmes berbères à partir de tissus recyclés. Chiffons, bouts de coton, fibres de laine, nylon ou matières synthétiques forment des oeuvres uniques aux couleurs vives qu’on érige en totem déco au sol comme au mur. Quant aux Beni Ouraine, ce sont ces jolis tapis en laine blanc cassé, relevés de lignes géométriques noires, roses, bleues ou encore grises. Au souk des tapis, nous avons notre adresse : Chez le Berbère ! Avec Mohamed, pas de surprise, vous paierez le prix juste.

Souk des tapis, numéro 7 – 06 59 96 96 45

coop-1

Coopérative des tisserands

Ah les fameuses pompom blankets, elles nous font de l’oeil sur les magazines lifestyle avec leurs jolis pompons de laine… Entièrement tissées à la main et teintées artisanalement, elles sont parfaites pour réconforter son chez soi, en dessus de lit ou en jeté de canapé. A la coopérative artisanale, vous trouverez une multitude de modèles à des prix plus que corrects.

Coopérative artisanale Ennahda – 47 souk Esstailia 06 73 14 06 50 / 06 72 86 17 12

boom

Bloom

Passez le seuil, et préparez-vous au coup de foudre… Nulle ne saurait résister à tous ces modèles de sacs aux déclinaisons étourdissantes de fantaisies bien tempérées.

Chez Bloom, depuis le choix du cuir, de la couleur, du format, des anses, jusqu’aux finitions de tressage et de broderie, tout n’est que délicatesse. Ajoutez à cela un emplacement idéal : rien de moins que la jolie Place des épices. Comme les échoppes voisines, la boutique ne dispose que d’un petit espace : 12 m2, tout en élégance et en féminité. Bloom, c’est une marque qui se veut atemporelle. Classiques par leurs formes, leurs qualités de cuir et de coutures, les sacs ont chacun leur petite poésie, haute en couleur.

Place des épices – 06 65 73 62 72

sissi

Sissi Morocco

Le terrain de jeu favori de Sissi Morocco ? Les coussins ! Chacun est conçu et serigraphié – des visages des femmes berbères, reproductions de cartes postales anciennes – avec l’attention que l’on pourrait porter à une composition artistique.
Les poufs, plaids ainsi que les accessoires de mode – pochettes et sacs en hommage aux femmes berbères, étoles et tuniques brodées main – font aussi partie des jolies créations de la marque. A découvrir dans la petite boutique, sur la place des épices.

Place des épices (entre le Nomad et le Café des épices) – 06 23 31 36 52

Où dormir ?

RiadDanka

Riad Danka

Riad Danka, c’est un peu notre adresse chouchou… En premier lieu, on aime sa situation géographique. A deux pas de la charmante place des épices, il permet de sillonner les souks de long en large et en travers en étant au centre de tout. En second, on aime sa déco à la fois chic et épurée qui joue avec élégance sur les blancs, les gris et les noirs. Mais ce que l’on préfère avant tout, c’est l’accueil des propriétaires, Lilian et Carl.

Bons plans, petites adresses, conseils avisés… Ils vous concocteront un séjour sur-mesure ! A partir de 1 200 Dh la chambre double.

141 Derb Arjane, Rahba Lakdima

05 24 44 04 04 / 06 69 75 33 99

Où déjeuner ?

les-epices-8

Shtatto

Imaginez un lieu où trouver les créateurs les plus talentueux du Maroc, prendre un café ou déjeuner, admirer une vue à 360 sur toute la médina… Bienvenue à Shtatto ! Ancienne fabrique de tamis (les shtattos), elle avait pour particularité d’être exploitée par des juifs pour tamiser la farine casher. C’est ici également que travaillaient les parents de Tahar. Son idée, exploiter ce lieu à la particularité unique : une terrasse tellement haute que rien ne vient obstruer la vue sur des kilomètres. Pour cela, il s’entoure de créatifs. En premier, Anne Favier pour la déco (c’est à elle que l’on doit La Terrasse des Epices et Le Jardin). On aime les parasols géométriques et horizontaux en paille que l’on bouge avec le soleil, les banquettes vertes ombragées de palmiers et de bananiers, les petites tables octogonales, le bar mi-paille, mi-ciment brossé. A la carte : des jus faits maison, des salades et des sandwichs. Mais ce que l’on aime surtout, ce sont les boutiques ouvertes à chacun des niveaux par des créateurs de talent.
Au rez-de-chaussée, on trouve l’univers kitch et ludique de Hassan Hajjaj (dont les tee-shirts sont portés par les serveurs et le patron himself sur la terrasse). Au premier étage, le créateur Amine Bendriouich et ses invités (Saïd Mahrouf, Yassine Mourabite, New Tanger, Whare, bijoux Alama, Vida Vintage…), face à Lup31 (des objets du quotidien détournés par Ludovic Petit). Quant au deuxième étage, il se partage entre le coiffeur Nature et les sacs signés Nassire.

Addition moyenne : 150 Dh. 81, Derb Nkhal, Rahba Lakdima (place des épices) – 05 24 37 55 38

les-epices-4

Le Nomad

Au détour d’une ruelle, près de la Place des Epices, on a tout de suite envie de s’arrêter un bon moment au Nomad. Trois étages à la déco sobre, quelques touches rétro, des carrelages noirs et blancs, des fauteuils en osier, des coussins en kilim… De 11h à 23h, chaque jour, on peut tester une cuisine actuelle aux inspirations marocaines. Mezzés et pain maison au yaourt, croquettes aux courgettes et au fromage, tartelette aux sardines et à la tapenade… Côté marocain, on savoure les brochettes d’agneau et de poulet aux épices, les tagines et le green couscous. En dessert, on se laisse tenter par une poire pochée et sa boule de glace… ou simplement par un café au comptoir noir et blanc sur la terrasse. Le soir, à la lumière des guirlandes en osier, une clientèle cosmopolite se retrouve autour d’un bon repas, la si vivante Place des épices en contrebas. Addition moyenne :200 Dh.

Derb Aarjan, Place des épices. 05 24 38 16 09

les-epices-11

Le Café des épices

Pas d’effets déco, juste un parti pris d’authenticité pour ce café que le Tout-Marrakech adore. Aux beaux jours, on s’installe sur la petite terrasse, avec vue sur la très pittoresque place des épices.
Et quand la chaleur devient trop oppressante, on reste sous la climatisation du rez-de-chaussée, et on se repait d’un sandwich ou d’un Tagine avant de retourner flâner. Un lieu incontournable !

Addition moyenne : 120 Dh. 75, place des épices 05 24 39 17 70

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
About the author